* = page
complète.

haut

Anacheilium Hoffmannsegg 1842

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Epidendreae, Sous-Tribu : Laeliinae.

Ce genre comportant une soixantaine d'espèces isolés du genre Encyclia à cause de leurs fleurs non résupinées en forme de coquillage et de leurs inflorescences qui émergent de spathes qui restent vertes ou brunissent. Ces spathes, qui peuvent être grandes ou insignifiantes sont toujours présentes et différencient le genre des Encyclia. Le labelle possède souvent un callus comme un coussin enveloppé de poils fins et les capsules ont toujours 2 ailes ou 3 côtés (jamais rondes ou ovales). Le rostellum de la colonne n'est jamais divisé et a presque toujours trois boutons ou dents à l'apex, égaux en forme et en taille.
Voir The Cattleyas and their Relatives - The Debatable Epidendrums, par Carl L. Withner et Patricia Harding.

Origine du nom : Du préfixe grec ana : sans et cheilos : lèvre. A cause du labelle non résupiné.
Distribution : Depuis le Sud de l'Amérique du Nord jusqu'à toute l'Amérique tropicale.
Espèce type : Encyclia cochleata (L.) Lemee 1955 = Anacheilium cochleatum Hoffmannsegg 1842 = Prosthechea cochleata (L.) W.E. Higgins 1998,
Synomymes : Pas de synonymes.

Ce genre n'est pas reconnu (juin 2009) par les jardins botaniques de Kew qui l'a maintenu dans le genre Prosthechea.

Voir Prosthechea



Création : octobre 2005 Dernière modification : juin 2009 Page vue 3289 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional