* = page
complète.

haut

Brassavola R. Br. 1813

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Epidendreae, Sous-Tribu : Laeliinae.

Ce genre d'Amérique tropicale comporte entre 20 et 22 espèces selon les auteurs, d'après Kew (Royal Botanic Gardens), mais cette liste est controversée et la description de certaines espèces reste peu claire (reginae, bahiensis, ceboletta, retusa ...)
Ce sont des épiphytes ou quelquefois lithophytes qui sont caractérisées par de petites tiges cylindriques en forme de crayon portant une seule feuille apicale subterete. L'inflorescence apicale porte une ou un petit nombre de fleurs d'assez grande taille et de longue durée souvent parfumées la nuit. Elles font parties de l'alliance des Cattleya et ont souvent été utilisées pour l'hybridation (le B de BLC).
La plupart des Brassavola demandent des températures allant de 15 à 30°C, une bonne hygrométrie et une petite période de repos après maturation des pseudobulbes.

Origine du nom : Hommage à Antonio M. Brassavola (1500 - 1555), naturaliste et médecin vénitien.
Distribution : Depuis le Mexique jusqu'à toute l'Amérique tropicale.
Espèce type : Epidendrum cucullatum L. 1763 = Brassavola cucullata (L.) R. Br. 1813.
Synonymes :
Epidendrum L. L. 1753Lysimnia Raf. 1838Tulexis Raf. 1838

Les noms sont très controversés. On a retenu ici ceux donnés par Kew.

acaulis
B.acaulis
cucullata
B.cucullata
duckeana
B.duckeana
fasciculata
B.fasciculata
filifolia
B.filifolia
flagellaris
B.flagellaris
fragans
B.fragans
gardneri
B.gardneri
gillettei
B.gillettei
grandiflora
B.grandiflora
harrisii
B.harrisii
martiana
B.martiana
nodosa
B.nodosa
reginae
B.reginae
retusa
B.retusa
revoluta
B.revoluta
rhomboglossa
B.rhomboglossa
sp.
B.sp.
subulifolia
B.subulifolia
tuberculata
B.tuberculata
venosa
B.venosa

Brassavola acaulis Lindl. & Paxton 1851

Section : Cuneilabia Rchb. f.

BrassavolaAcaulis566.jpg BrassavolaAcaulis569.jpg BrassavolaAcaulisCurtis.jpg
Photos © J.L. BarbryPlanche tirée de
«Curtis's Botanical Magazine»
Vol. 79, série 3 N°9.

Origine du nom : Latin acaulis/is/e : acaule, sans tige.
Distribution : Amérique Centrale (Belize, Costa Rica, Guatemala et Panama)
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Fin printemps début été.
Taille des pseudobulbes : Jusque 15 cm.
Taille des feuilles : Jusque 60 cm et 2 cm de diamètre.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 7-8 cm.
Durée de la floraison :

Originaire de forêts humides de montagne, entre 1000 et 1300 mètres d'altitude, cette espèce possède de courtes tiges pendantes portant chacune une seule feuille subterete, charnue, pointue, vert-foncé piqué de rouge. L'inflorescence porte de une à 5 fleurs cireuses, parfumées la nuit (parfum de jasmin), à la fin du printemps jusqu'au début de l'été. Les pétales et sépales sont verts ou verdâtres et le labelle est blanc, avec des veines marquées, et quelqufois des points pourpres foncés.
Cette espèce ressemble à B. nodosa avec des feuilles plus longues et plus pendantes; son inflorescence part du rhizome et ses fleurs sont plus grandes.

Synonymes :
Brassavola lineata Hook. 1853Brassavola mathieuana Klotzsch 1853Bletia acaulis Rchb. f. 1862
Bletia lineata (Hook.) Rchb. f. 1862


Brassavola cucullata (L.) R. Br. 1813

Section : Brassavola

Brassavola_CucullataAMG.jpg BrassavolaCucullta_200.jpg BrassavolaCucullta_209.jpg
Photo © Anne-Marie GabrielPhotos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin cucullatus/a/um : muni d'un capuchon.
Distribution : depuis le Mexique jusqu'au Nord de l'Amérique du Sud et les Caraïbes.
Taille : 30-35 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Hiver, printemps.
Taille des pseudobulbes : 5 à 12 cm.
Taille des feuilles : Jusque 25 cm.
Taille de l'inflorescence : 20 cm.
Taille des fleurs : 17,5 cm.
Durée de la floraison : 5 semaines env.

On trouve cette plante épiphyte de zones tropicales humides en zones ouvertes, sur des arbres ou des pentes rocheuses, jusqu'à 1800 mètres d'altitude mais plus souvent entre 50 et 500 m. C'est une plante pendante à tiges fines et cylindriques de 3 mm de diamètre et jusqu'à 20 cm de long, entourées de gaines scarieuses quand elles sont jeunes. Les feuilles unifoliées (rarement bifoliées) sont cylindriques canaliculées dans leur partie supérieure et mesurent 20 à 26 cm de long pour 6-7 mm de diamètre. L'inflorescence portée par les nouvelles et les anciennes pousses, en racème porte généralement une seule, mais quelquefois 2 ou 3 fleurs comportant un ovaire-pédicelle très long (jusqu'à 20 cm) et une bractée tubulaire d'un cm environ. Les fleurs, sont vert jaunâtre avec le labelle blanc sauf l'extrémité qui est marron. Elles dégagent, la nuit, un fort parfum agréable.
B. cucullata demande une forte lumière, voire un peu de soleil direct au début ou en fin de journée. En été, il lui faut beaucoup d'eau, une forte hygrométrie et de l'engrais tous les 15 jours à demi-dose. Il lui faut un repos hivernal, après la floraison, avec un arrosage modéré.
D'après 'Cattleya,Laelia et genres voisins' de Guy Chiron et Claudie Roguenant. (2002) et
The cattleyas and their Relatives, Tome V.

Synonymes :
Epidendrum cucullatum L. 1763Cymbidium cucullatum (L.) Sw. 1799Bletia cucullata (L.) Rchb. f. 1862
Brassavola cuspidata Hook. 1839Brassavola appendiculata A. Rich. & Galeotti 1845Brassavola odoratissima Regel 1852
Bletia cucullata var. cuspidata (Hook.) Rchb. f. 1862Brassavola cucullata var. elegans Schltr. 1919


Brassavola duckeana Horta 1937

vide

Origine du nom : Hommage à Adolpho Ducke (1876 – 1959) entomologiste, botaniste et ethnologue italien en Amazonie.
Distribution : Brésil (Amazonas).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce synonyme de B. martiana d'après Orchid species, Orchideae Brasilenses et Carl L. Withner. Le fleur est plus petite que celle de B. martiana et la plante produit souvent plus d'inflorescences.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola fasciculata Pabst 1955

Section : cuneilabia Rchb. f.

vide

Origine du nom : Latin fasciculatus/a/um : en faisceaux.
Distribution : Brésil (Amazonas).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.
Synonyme de Brassavola chacoensis d'après Orchidaceae Brasilienses et Carl L. Withner, alors que chacoensis est synonyme de tuberculata
Pousse en zone désertique, au milieu de cactus.

Synonymes : Brassavola ovaliformis var. fasciculata (Pabst) H.G. Jones 1967;   Brassavola ceboletta var. fasciculata (Pabst) H.G. Jones 1970.


Brassavola filifolia Linden 1881

vide

Origine du nom : Latin filifolius/a/um : à feuilles filiformes.
Distribution : Colombie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.
N'est pas cité par Carl L. Withner.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola flagellaris Barb. Rodr. 1882

Section : Conchoglossa Schltr.

Brassavola_flagellaris.jpg Brassavola_flagellaris_1669.jpg Brassavola_flagellaris_1670.jpg
Photo © Uri BarukPhotos © J.L. Barbry

Brassavola_flagellaris_1670.jpg
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin flagellaris/is/e : muni d'un flagelle.
Nom local : au Brésil : Munida de chicote (armé de fouet).
Distribution : Brésil (De Minas Gerais jusqu'à Paraná)
Taille : 50 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps été.
Taille des pseudobulbes : 20 à 22 cm.
Taille des feuilles : 30 à 50 cm sur 3-4 mm de diamètre.
Taille de l'inflorescence : Jusque 10 cm portant de 5 à 15 fleurs.
Taille des fleurs : 6,5 à 7,5 cm.
Durée de la floraison :

Grosse plante qui pousse sur les arbres et les rochers en bordure de rivières. Ses tiges sont longues et ses feuilles très minces se courbent sous son poids, les faisant ressembler à des fouets. Les tiges, de 20 à 22 cm de long sur 3-4 mm de diamètre sont couvertes de 4-5 gaines et portent une feuille unique, cylindrique, de 20 à 30 cm de long, pointue à l'apex. La hampe, proportionnellement très courte, est issue d'une gaine de 8-10 cm, et porte 5 à 15 fleurs aux pétales et sépales vert uni et au labelle blanc verdâtre à gorge jaunâtre.
Cette espèce est réputée facile à cultiver et supporte bien les variations de température. Elle apprécie la chaleur humide en été et une forte lumière toute l'année, même si elle supporte mal le plein soleil de la mi-journée. Il lui faut de l'engrais tous les 15 jours pendant la croissance. Elle préfère être cultivée sur écorce et n'apprécie pas les divisions trop souvent répétées.
D'après 'Cattleya,Laelia et genres voisins' de Guy Chiron et Claudie Roguenant. (2002), 'Genera et Species Orchideanum Novarum' de J. Barbosa Rodrigues (1877) et 'The Cattleyas and their Relatives', Tome V, de Carl L. Withner.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola fragans Barb. Rodr. 1877

Section : Conchoglossa Schltr.

vide

Origine du nom : Latin fragrans/antis : parfumé.
Distribution : Brésil (Minas Gerais)
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles : 20 à 40 cm sur plus de 10 mm de diamètre.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Certains auteurs le donnent comme synonyme de B. tuberculata, d'autres de B. flagellaris.
Le labelle presque ovale, mesure 2,5 à 3 cm de large sur 4 cm de long. Les signes distinctifs permettant de reconnaître cette espèce ne sont pas clairs pour les spécialistes eux-mêmes.
Voir photo de Carl Leslie Withner dans 'The Cattleyas and their Relatives', Tome V, planche 31.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola gardneri Cogn. 1902

Section : Prionoglossa Schlechter

BrassavolaGardneriMartius.jpg
Dessin tiré de
«Flora Brasiliensis» Vol. 3 Part 5
de von Martius.

Origine du nom : Hommage au botaniste anglais George Gardner (1812 - 1849) auteur notamment de «Travels in the Interior of Brazil».
Distribution : Guyane et Brésil; Surinam peut-être.
Taille : 25-30 cm env.
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes : 7-11 cm par 2-3 mm.
Taille des feuilles : 15-20 cm par 7-9 mm.
Taille de l'inflorescence : 10-13 cm portant de 4 à 6 fleurs.
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce rare (aucun exemplaire n'aurait été vu récemment) qui pourraît être une forme exceptionnelle de B. martiana. Elle se distingue des autres membres du genre par ses tiges qui s'élargissent comme des pseudobulbes. C'est un épiphyte dont les tiges cylindriques portent une seule feuille apicale semicylindrique canaliculée dressée. L'inflorescence est érigée. Les fleurs sont blanchâtres à jaune vert avec un labelle à marge fimbriée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola gillettei H.G. Jones 1967

Section : Cuneilabia Rchb. f.

vide

Origine du nom : Hommage au Dr. H.P.S. Gillette, de Trinidad, spécialiste contemporain de la malaria, qui remit cette espèce à Jones en 1967.
Distribution : Trinidad.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.
Serait une forme anormale de B. nodosa d'après Carl L. Withner (1996).

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola grandiflora Lindl. 1839

Section : Cuneilabia Rchb. f.

vide

Origine du nom : Latin grandiflorus/a/um : à grande fleur.
Distribution : De l'Amérique centrale à la Colombie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Également connu sous le nom de Brassavola nodosa var. grandiflora, soit une forme à grosse fleur de B. nodosa qui possède également des feuilles plus longues, plus épaisses et aplaties (mais pas aussi larges et épaisses que celles de B. venosa). La colonne montre également quelques différences. Cette espèce est délicieusement parfumée la nuit, mais elle n'émet pas de parfum s'il y a trop de lumière.
Facile à cultiver, elle aime un peu de soleil direct, de la chaleur et de l'air autour de ses racines. Elle fleurit 2 fois par an et se ramifie quelquefois après la première floraison.

Synonymes : Brassavola nodosa var. grandiflora (Lindl.) H.G. Jones 1972


Brassavola harrisii H.G. Jones 1968

Section : Cuneilabia Rchb. f.

vide

Origine du nom : Hommage à William Harris (1860-1920), superintendant des Jardins Publics de Jamaïque.
Distribution : Jamaïque.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Synomyme de B. cordata pour d'autres auteurs. (Internet Orchid Photo Encyclopedia ou Orchidaceae Brasilienses ou Carl L. Withner).
Ses feuilles sont dressées puis deviennent pendantes avec l'âge.
Se cultive probablement comme B. subulifolia.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola martiana Lindl. 1836

Section : Prionoglossum

BrassavolaMartianaBPark.jpg BrassavolaMartianaLindl.jpg BrassavolaMartianaLG.jpg
Photo © speciesorchids.comDessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume II - 1839.
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Hommage à Karl Friedrich Philipp von Martius (1794-1868), médecin, naturaliste, botaniste et grand voyageur autrichien au Brésil (auteur notamment de Flora Brasiliensis). Voir : cosmovisions.com.
Distribution : Sud de l'Amérique tropicale (Guyane, Guyana, Surinam, Venezuela, Colombie, Pérou, Brésil).
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Fin hiver à printemps.
Taille des pseudobulbes : 15 cm.
Taille des feuilles : 20-30 cm et plus.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : Jusque 7,5 cm.
Durée de la floraison :

Plante pendante dont les pseudobulbes sont réduits à de petits renflements à la base des tiges. Les tiges sont cylindriques, couvertes de gaines blanches, unifoliées. La feuille est cylindrique, canaliculée, vert bleu. L'inflorescence en racème de 4 à 8 fleurs part de la base de la feuille. Les fleurs sont parfumées, blanches, avec les sépales et les pétales le plus souvent blancs, parfois vert jaune pâle. Le labelle est blanc avec la base jaune, avec une marge fimbriée.
C'est une plante épiphyte qui pousse à basse altitude dans des habitats variés : le long des cours d'eau, en forêts de savane, mésophiles ou subtropicales. La floraison a lieu en fin d'hiver et au printemps en culture, en hiver au Brésil. Les fleurs sont durables et parfumées la nuit.
Se distingue des autres Brassavola par les bords du labelle, finement dentelés.
La culture de cette espèce est facile si l'on respecte le repos hivernal : elle semble en effet facilement victime de la pourriture des racines; la culture sur plaque est donc préférable. Le soleil direct n'est pas souhaitable.
D'après 'Cattleya, Laelia et genres voisins' de Guy Chiron et Claudie Roguenant. (2002). Voir également :
Les Orchidées de Guyane française par Guy Chiron et Roger Bellone.
http://www.angelfire.com/fl3/orchidstuff/angustata.html
http://mpeixoto.sites.uol.com.br/orchids/A-D/brassavola-martiana.html
The Cattleyas And Their Relatives. Tome V.

Synonymes :
Bletia martiana (Lindl.) Rchb. f. 1862Brassavola amazonica Poepp. & Endl. 1836Brassavola angustata Lindl. 1838
Brassavola surinamensis Focke 1851Bletia amazonica (Poepp. & Endl.) Rchb. f. 1862Bletia angustata (Lindl.) Rchb. f. 1862
Bletia attenuata Rchb.f. 1863Brassavola multiflora Schltr. 1919Brassavola martiana var. multiflora (Schltr.) H.G. Jones 1969


Brassavola nodosa (L.) Lindl. 1831

Section : Cuneilabia Rchb. f.

BrassavolaNodosa804.jpg BrassavolaNodosa_919.jpg BrassavolaNodosa_916.jpg
Photos © J.L. Barbry

Brassavola_nodosa_PhH244.jpg Brassavola_nodosaPhH.jpg Brassavola_nodosa_lithoph.jpg
en serresur une plage au Costa Ricaen lithophyte au Costa Rica
Photos © Philippe Heuber

BrassavNodosafeuille474.jpg BrassavolanodosaSusanFuchs.jpg Brassavola_nodosa_Susann_Fu.jpg
Détail tige et feuille.variété Susann Fuchs
Photo © J.L. BarbryPhoto © Anne-Marie GabrielPhoto © Christa Noël

brassavNodosa.jpg
Planche tirée de l'article de Franco Pupulin :
Orchid florula of Parque Nacional Manuel Antonio,
Quepos, Costa Rica
.

Origine du nom : Latin nodosus/a/um : noueux.
Nom local : Dame de la nuit.
Distribution : Depuis le Mexique jusqu'à l'Amérique tropicale.
Taille : Jusque 45 cm, mais souvent moins.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Toute l'année, plus au Printemps et en été.
Taille des pseudobulbes : Tiges de 15 cm.
Taille des feuilles : Variable : 10 à 30 cm par 0.3-1.8 cm de large.
Taille de l'inflorescence : 20 cm, portant 1 à 6 fleurs.
Taille des fleurs : 9 cm de large en général.
Durée de la floraison : Un bon mois.

Petit épiphyte ou lithophyte au port dressé, plutôt court, cespiteux, pourvu de tiges cylindriques, courtes, enveloppées d'une gaine sèche et scarieuse comportant une seule feuille, cylindrique mais effilée aux 2 bouts, sub-terete, cannelée, acérée-apiculée, charnue à coriace. Il a un agréable parfum de citron, la nuit, et les fleurs crème, de près de 10 cm de large, avec un labelle en forme de coeur apparaissent au printemps et en été (mais égalemement à n'importe quelle époque lorsque la touffe devient assez importante), sur une bractée de 20 cm de long qui pousse à maturation d'un nouveau pseudobulbe et qui peut porter jusqu'à 6 fleurs. On trouve cette plante depuis le niveau de la mer jusqu'à environ 500 mètres d'altitude, où elle fleurit le plus souvent en juillet août. Elle peut tolérer un peu de sel (on en trouve dans les mangroves).
C'est une plante vigoureuse de culture facile qui supporte le plein soleil avec une bonne hygrométrie. A garder presque au sec en hiver (arroser juste pour éviter que les tiges ne se rident), mais pas en dessous de 11 °C sinon elle aura tendance à ne pas fleurir.

Synonymes :
Epidendrum nodosum L. 1753Cymbidium nodosum (L.) Sw. 1799Bletia nodosa (L.) Rchb. f. 1862
Brassavola rhopalorrhachis Rchb. f. 1852Bletia rhopalorrhachis (Rchb. f.) Rchb. f. 1862Brassavola nodosa var. rhopalorrhachis Schltr. 1919
Brassavola scaposa Schltr. 1919


Brassavola reginae Pabst 1978

Section : Conchoglossa Schltr.

vide

Origine du nom :
Distribution : Brésil (Bahia).
Taille : 15 cm
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été-automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 5 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte de la côte Atlantique qui pousse près du niveau de la mer, quelquefois sur les plages ou sur des troncs d'arbres en exposition lumineuse.
Synonyme de B. cebolleta d'après Orchidaceae Brasilienses et nombre de botanistes qui considèrent B. ceboletta comme une espèce valide.
Comme la plupart des Brassavola, il nécessite de bons arrosages pendant sa croissance, un milieu bien drainé ou, de préférence, un montage sur plaque, et une exposition lumineuse.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola retusa Lindl. 1847

Section : Conchoglossa Schltr.

vide

Origine du nom : Latin retusus/a/um : tronqué, émoussé.
Distribution : Venezuela, Pérou, et peut-être Nord du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée sinon celle de John Lindley qui mentionne un labelle blanc avec un peu de vert à sa base, et de forme différente de celle des autres espèces. Aucun spécimen n'a été trouvé depuis et la description originelle est peu détaillée.

Synonymes : Bletia retusa (Lindl.) Rchb. f. 1862


Brassavola revoluta Barb. Rodr. 1882

Section : Conchoglossa Schltr.

BrassavolaRevolutaMartius.jpg
Dessin tiré de
«Flora brasiliensis»
Vol. 3 Part 5 de von Martius.

Origine du nom : Latin revolutus/a/um : roulé en arrière.
Distribution : Brésil (Santa Catarina).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison : Février au Brésil.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Description de J. Barbosa Rodrigues : «Cette espèce a beaucoup d'affinité avec le B. Perrinii Lindl. mais ses fleurs sont plus petites et soit la forme et la ligne du labelle, soit les bords du clinandre, sont différents. Le pédoncule ovarien est plus petit aussi, mais ce qui la distingue très facilement, c'est le mucron de la dernière bractée que je n'ai jamais vu dans l'espèce citée. Les sépales sont jaunâtres un peu lavées de pourpre, les pétales jaunâtres et le lebelle blanc pur avec la base d'un jaune verdâtre. Le pédoncule ovarien est pourpre.»
Pour Carl L. Withner, retusa et revoluta sont la même plante.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola rhomboglossa Pabst 1979

Section : Conchoglossa Schltr.

vide

Origine du nom : Du préfixe latin rhombi : en losange et glossa : langue.
Distribution : Centre-Ouest et Sud du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.
Synonyme de B. perrinii (= tuberculata) d'après de nombreux auteurs.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola sp.

BrassavolaBahiensis091.jpg BrassavolaBahiensis093.jpg
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom :
Distribution :
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Vendu sous le nom fantaisiste de bahiensis.
Se cultive très probablement comme la plupart de ses congénères : à bonne et chaude lumière, sans soleil direct et bonne hygrométrie.

Synomymes : Pas de synonymes.


Brassavola subulifolia Lindl. 1831

Section : Cuneilabia Rchb. f.

brassavola_subulifoliaAMG.jpg BrassavSubulifolia_393.jpg BrassavSubulifolia_390.jpg
Photo © Anne-Marie GabrielPhotos © J.L. Barbry

BrassavolaSubulifolia3391.jpg BrassavolaSubulifolia3392.jpg BrassavolaCordataLindl.jpg
Photos © J.L. BarbryDessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume IX - 1836
(as B. cordata).

BrassavolaNodosaLindl.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume XVII - 1831
(as B. nodosa).

Origine du nom : Latin subula alêne et folia : feuille; à feuille en forme d'alêne.
Distribution : Jamaïque et peut-être des Îles Sous-le-Vent.
Taille : 40 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Hiver, printemps.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 15 cm portant jusque 6 fleurs.
Taille des fleurs : 4 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de moyenne à grande taille venant de Jamaïque. Ses tiges sont robustes teretes, en forme de massue, comportant 2 ou 3 nœuds, érigées ou montantes. Elles portent une seule feuille apicale, érigée, quelquefois légèrement inclinée, vert foncé, très charnue, semi-cylindrique, linéaire-lancéolée, aiguë, profondémént cannelée et subulées (d'où son nom). L'inflorescence en racème, de 15 cm, porte, en fin d'été ou en automne, jusque 6 fleurs qui durent longtemps et sentent le citron, seulement la nuit.
À cultiver de préférence monté sur bois, un peu à l'ombre, avec beaucoup d'eau pendant la croissance; moins lorsque les pseudobulbes sont matures et fleuris.

Synonymes :
Brassavola nodosa Hook. 1833Brassavola cordata Lindl. 1836Lysimnia bicolor Raf. 1838
Bletia cordata (Lindl.) Rchb. f. 1862Bletia nodosa var. cordata (Lindl.) Rchb. f. 1863Brassavola sloanei Griseb. 1864


Brassavola tuberculata Hook. 1829

Section : Conchoglossa Schltr.

Brass_tuberculata.jpg brassavola_periniiDK.jpg Brassav_perrinii_01.jpg
Photo © Rémi WildPhoto © Dominique KaradjoffPhoto © J.L. Barbry

BrassavolaPerrinii1832_18.jpg BrassavolaTuberculataCurtis.jpg BrassavTuberculata247.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume XVIII - 1832
(as B. perrinii).
Planche tirée de
«Curtis's Botanical magazine»
Vol 56 (Nouvelle Série N°3).
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin tuberculatus/a/um : tuberculé.
Distribution : Brésil, Bolivie, Pérou, Argentine, Paraguay.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps été.
Taille des pseudobulbes : 2 à 15 cm.
Taille des feuilles : 12 à 24 cm (et plus) sur 4 à 8 mm de diamètre,
Taille de l'inflorescence : 5 à 8 cm portant 2 à 6 fleurs.
Taille des fleurs : 6 à 8 cm.
Durée de la floraison :

Espèce épiphyte qui pousse au bord de l'eau aux environs de Rio de Janeiro. C'est une plante pendante à sub-dressée, grande, avec des tiges plus ou moins cylindriques de 2 à 15 cm de long, unifoliées. Les feuilles sont semi-cylindriqeus, légèrement à fortement courbées, avec un profond sillon au centre de la face supérieure, s'amincissant vers un apex trés pointu.
L'inflorescence, en racème, porte de 2 à 6 fleurs au pédoncule très long, légèrement teintées de jaune, surout les sépales qui sont tachetés de petits points brun pourpre. Les fleurs exhalent un léger parfum de vanille.
Plante de culture facile, qui demande une température tempérée à chaude, une lumière modérée et une forte humidité. Elle demande un arrosage abondant pendant la croissance et plus modéré en hiver. Elle se plait bien sur écorce et n'aime pas être dérangée une fois installée.
D'après 'Cattleya, Laelia et genres voisins' de Guy Chiron et Claudie Roguenant. (2002)

Synonymes :
Bletia tuberculata (Hook.) Rchb. f. 1862Brassavola perrinii Lindl. 1833Tulexis bicolor Raf. 1838
Brassavola fragrans Lem. 1853Brassavola ceboletta Rchb. f. 1855Bletia ceboletta (Rchb. f.) Rchb. f. 1862
Brassavola gibbsiana G. Nicholson 1884Brassavola chacoensis Kraenzl. 1905Brassavola perrinii var. pluriflora Hauman 1917
Brassavola ovaliformis C.Schweinf. 1949


Brassavola venosa Lindl. 1840

Section : Cuneilabia Rchb. f.

BrassavolaVenosa1840_3.jpg BrassavolaVenosaLG.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume III - 1840.
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Latin venosus/a/um : veiné, nervuré.
Distribution : Depuis le Sud-Est du Mexique jusqu'à l'Amérique Centrale (Mexique, Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua).
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Plante de petite taille dont les petites fleurs ont des sépales et des pétales crème et un labelle blanc très veiné, souvent de pourpre, veinures qui le différencient de l'espèce proche, B. nodosa. Elle pousse entre 500 et 1100 mètres d'altitude, près des côtes du Pacifique.
Synonyme de B. nodosa d'après Orchidaceae Brasilienses.
Voir, en particulier «THE ORCHIDACEAE OF MEXICO A taxonomic synopsis» par Miguel Angel Soto Arenas, Gerardo A. Salazar et Éric Hágsater.

Synonymes : Brassavola nodosa var. venosa (Lindl.) H.G. Jones 1969;   Bletia venosa Rchb. f. 1862.



Tableau des synonymes

Brassavola amazonica Poepp. & Endl. 1836 Brassavola martiana Lindl.
Brassavola angustata Lindl. 1838 Brassavola martiana Lindl.
Brassavola appendiculata A. Rich. & Galeotti 1845 Brassavola cucullata (L.) R. Br.
Brassavola ceboletta Rchb. f. 1855 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola ceboletta var. fasciculata (Pabst) H.G. Jones 1970 Brassavola fasciculata Pabst
Brassavola chacoensis Kraenzl. 1905 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola cordata Lindl. 1836 Brassavola subulifolia Lindl.
Brassavola cucullata var. elegans Schltr. 1919 Brassavola cucullata (L.) R. Br.
Brassavola cuspidata Hook. 1839 Brassavola cucullata (L.) R. Br.
Brassavola digbyana Lindl. 1846 Rhyncholaelia digbyana (Lindl.) Schltr.
Brassavola digbyana f. fimbripetala (Ames) O. Gruss & M. Wolff 2007 Rhyncholaelia digbyana (Lindl.) Schltr.
Brassavola digbyana var. fimbripetala (Ames) H.G. Jones 1962 Rhyncholaelia digbyana (Lindl.) Schltr.
Brassavola elegans (Ham.) Hook. 1831 Tetramicra elegans (Ham.) Cogn.
Brassavola fragrans Lem. 1853 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola gibbsiana G. Nicholson 1884 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola glauca Lindl. 1839 Rhyncholaelia glauca (Lindl.) Schltr.
Brassavola lineata Hook. 1853 Brassavola acaulis Lindl. & Paxton
Brassavola martiana var. multiflora (Schltr.) H.G. Jones 1969 Brassavola martiana Lindl.
Brassavola mathieuana Klotzsch 1853 Brassavola acaulis Lindl. & Paxton
Brassavola multiflora Schltr. 1919 Brassavola martiana Lindl.
Brassavola nodosa Hook. 1833 Brassavola subulifolia Lindl.
Brassavola nodosa var. grandiflora (Lindl.) H.G. Jones 1972 Brassavola grandiflora Lindl.
Brassavola nodosa var. rhopalorrhachis Schltr. 1919 Brassavola nodosa (L.) Lindl.
Brassavola nodosa var. venosa (Lindl.) H.G. Jones 1969 Brassavola venosa Lindl.
Brassavola odoratissima Regel 1852 Brassavola cucullata (L.) R. Br.
Brassavola ovaliformis C.Schweinf. 1949 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola ovaliformis var. fasciculata (Pabst) H.G. Jones 1967 Brassavola fasciculata Pabst
Brassavola perrinii Lindl. 1833 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola perrinii var. pluriflora Hauman 1917 Brassavola tuberculata Hook.
Brassavola pescatorii Rchb.f. 1878 Epidendrum parkinsonianum Hook.
Brassavola pumilio Rchb.f. 1845 Homalopetalum pumilio (Rchb. f.) Schltr.
Brassavola rhopalorrhachis Rchb.f. 1852 Brassavola nodosa (L.) Lindl.
Brassavola rigida (Willd.) Bold. 1909 Tetramicra canaliculata (Aubl.) Urb.
Brassavola scaposa Schltr. 1919 Brassavola nodosa (L.) Lindl.
Brassavola sloanei Griseb. 864 Brassavola subulifolia Lindl.
Brassavola stricta auct. 1885 Non défini
Brassavola suaveolens Galeotti ex Hemsl. 1879 Non défini
Brassavola surinamensis Focke 1851 Brassavola martiana Lindl.
Brassavola vomeriformis (Sw.) Rchb. f. ex Griseb. 1864 Homalopetalum vomeriforme (Sw.) Fawc. & Rendle


retour à l'accueil
Création : 2006 Dernière modification : dimanche 17 mai 2009 Page vue 5915 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional