* = page
complète.

haut

Rodriguezia Ruiz & Pav. 1794

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Maxillarieae, Sous-Tribu : Oncidiinae.

Ce genre comprend 49 petites espèces épiphytes que l'on trouve à des altitudes variant du niveau de la mer jusque 1500 mètres. Il est caractérisé par ses pseudobulbes unifoliés ou bifoliés, entourés de gaines distiques de même apparence que les feuilles. Les inflorescences axillaires, en racème sont érigées ou arquées. Les fleurs ont des sépales et des pétales dorsaux de même taille alors que les sépales latéraux sont soudés pour former un éperon projeté en avant ou en arrière sous le labelle. Dans toutes les espèces, le labelle est de la même couleur que les sépales et les pétales.

Origine du nom : Hommage au botaniste et physicien espagnol du 18ème siècle Manuel Rodriguez.
Distribution : Depuis le sud du Mexique jusqu'au sud de l'Amérique tropicale, mais surtout au Brésil, et les Îles-du-Vent (petites Antilles).
Espèce type : Rodriguezia lanceolata Ruiz & Pavon
Synonymes : Burlingtonia Lindl. 1837;   Physanthera Bertero ex Steud. 1841.

Différentes formes d'éperons.
decoralanceolatasatipoana
decora lanceolatasatipoana
granadensis venustaleeana
granadensis venusta leeana


antioquiana
R.antioquiana
arevaloi
R.arevaloi
bahiensis
R.bahiensis
batemanii
R.batemanii
bifolia
R.bifolia
bockiae
R.bockiae
brachystachys
R.brachystachys
bracteata
R.bracteata
bungerothii
R.bungerothii
caloplectron
R.caloplectron
candelariae
R.candelariae
candida
R.candida
carnea
R.carnea
chasei
R.chasei
chimorensis
R.chimorensis
cinnabarina
R.cinnabarina
claudiae
R.claudiae
compacta
R.compacta
cuentillensis
R.cuentillensis
decora
R.decora
delcastilloi
R.delcastilloi
dressleriana
R.dressleriana
ensiformis
R.ensiformis
fernandezii
R.fernandezii
flavida
R.flavida
granadensis
R.granadensis
huebneri
R.huebneri
lanceolata
R.lanceolata
leeana
R.leeana
lehmannii
R.lehmannii
leucantha
R.leucantha
limae
R.limae
luteola
R.luteola
macrantha
R.macrantha
negrensis
R.negrensis
obtusifolia
R.obtusifolia
pardina
R.pardina
pubescens
R.pubescens
pulchra
R.pulchra
refracta
R.refracta
ricii
R.ricii
rigida
R.rigida
satipoana
R.satipoana
sticta
R.sticta
strobelii
R.strobelii
sucrei
R.sucrei
vasquezii
R.vasquezii
venusta
R.venusta

Rodriguezia antioquiana Kraenzl. 1920

vide

Origine du nom : Du département colombien Antioquia.
Distribution : Colombie (Antioquia).
Taille : Jusque 17 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Été.
Taille des pseudobulbes : 3 cm de haut sur 1 cm de large.
Taille des feuilles : jusque 14 cm par 2,5 cm.
Taille de l'inflorescence : 20 cm.
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Petite planté épiphyte qui pousse vers 2700 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes ovoïdes, très ridés lorsqu'ils sèchent, sont ebntourés de deux bractées et portent une seule feuille oblongue à l'aspect parcheminé. Les inflorescences naissent à la base des nouveaus pseudobulbes matures, elles poortes d'assez nombreuses fleurs blanches rayées de pourpre violacé.
À cultiver en serre tempérée, (température diurne d'environ 20°C) toute l'année, avec une bonne hygrométrie. Les racines doivent être bien arroser, mais aussi sécher entre deux arrosages.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia arevaloi Schltr. 1924

rodrigaleveroi.jpg RodrigueziaArevaloi479.jpg RodrigueziaArevaloi138.jpg
Photo © Patricia HardingPhotos © J.L. Barbry

RodriguArevaloi_162.jpg Rodriguezia_arevaloi703.jpg
Plante entièreFeuille
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Hommage au botaniste sud américain du début du 20ème siècle C. Arevalo.
Distribution : Colombie.
Taille : 20-25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne - hiver.
Taille des pseudobulbes : 3,5 à 4,5 cm de haut sur 2,5 à 3,5 cm de large.
Taille des feuilles : 15-17 cm x 15-18 mm, en V.
Taille de l'inflorescence : 17,5 cm.
Taille des fleurs : 1,7 cm de long.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte colombien donné par certains comme synonyme de R. venusta. Il possède des pseudobulbes rapprochés, ovoïdes et plats, entourés de plusieurs feuilles et portant une seule feuille apicale; les feuilles sont linéaires lancéolées, pointues, condupliquées lorsqu'elles sont jeunes. L'inflorescence axillaire, pendante, de 17,5 cm de long, en racème, porte peu de fleurs très odorantes.
À cultiver sur plaque, à bonne exposition et probablement plutôt au chaud. Attention aux rayons du soleil qui brûlent très vite les feuilles.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia bahiensis Rchb. f. 1854

RodrigueziaBahiensieNC.jpg
Photo © Noé Cheung

Origine du nom : Originaire de Bahia.
Distribution : N. E. du Brésil (Pernambuco, Bahia, Minas Gerias)
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : été.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Vient des forêts chaudes et pluvieuses de basse altitude et également des forêts montagneuses plus fraîches. Ses petits pseudobulbes sont ovales, aplatis, et portent plusieurs bractées. Les fleurs sont blanches avec une grande tache jaune en forme de V sur le labelle.
Se cultive en ambiance chaude et humide (29-30°C le jour) avec un repos plus frais et plus sec en hiver. Les racines, même en période de repos, ne doivent pas rester sèches trop longtemps.
Voir : «Rodriguezia bahiensis Rchb. f.: floral biology, pollinators, and first record of Acroceridae fly pollination in Orchidaceae» par Raquel Carvalho et Isabel Cristina Machado. Rev. bras. Bot. vol.29 no.3 São Paulo July/Sept. 2006.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia batemanii Poepp. & Endl. 1836

RodrigueziaBatemanii044.jpg RodrigueziaBatemanii470.jpg RodrigueziaBatemanii471.jpg
Sans certitude !
Photos © J.L. Barbry

RodrigueziaBatemanii471.jpg
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Hommage au botaniste et horticulteur anglais James Bateman (1811–1897).
Distribution : Pérou, Vénézuela, Brésil et Équateur.
Taille : 20-25 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré à chaud.
Époque de floraison : Été et hiver.
Taille des pseudobulbes : 3 à 5 cm de haut.
Taille des feuilles : 7 à 35 cm sur 3 cm.
Taille de l'inflorescence : 12 cm.
Taille des fleurs : 5 à 7 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte cespiteux des forêts montagneuses humides, où on le trouve sur les plus hautes branches d'agrumes, entre 35 et 1700 mètres d'altitude. Les pseudobulbes sont ellipsoïdes aplatis, aux deux bords pointus, striés, lisses, entourés de plusieurs bractées et portent une seule feuille apicale, lancéolée, coriace, avec une base condupliquée. L'inflorescence en racème, axillaire, lâche, arquée à pendante, de 12 cm de long, porte de 3 à 8 fleurs. La floraison intervient en été et en hiver et les fleurs s'ouvrent successivement. Les pétales et les sépales sont blanc rosâtre mouchetés de rouge. Le labelle est blanc taché de rose et moucheté de rouge. C'est la plus grosse espèce du genre.
Il se cultive monté de préférence, en ambiance assez chaude et très humide, mais devrait être assez tolérant vis-à-vis de la température, au vu de sa répartition en altitude.Il doit être copieusement arrosé toute l'année, surtout pendant la belle saison. Ses racines ne doivent pas rester sèches trop longtemps.
Les fleurs sont de couleur variable, ce qui explique que leur description varie beaucoup selon les auteurs (Lindley, A. Pridgeon, I. la Croix ...)

Synonymes :
Burlingtonia batemanii (Poepp. & Endl.) Linden 1881Burlingtonia rubescens Lindl. 1837Rodriguezia batemanii var. speciosa Mansf. 1928


Rodriguezia bifolia Barb.Rodr. 1882

vide

Origine du nom : Latin bifolius/a/um : à deux feuilles.
Distribution : Brésil (Rio de Janeiro).
Taille : 13 - 18 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré à chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes : 3,5-5 cm de haut sur 2 à 2,5 cm de large.
Taille des feuilles : 10 à 14 cm sur 2,5 à 3 cm.
Taille de l'inflorescence : 20 à 25 cm.
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

La plante a été trouvée dans la région chaude et très humide de basse altitude de Rio de Janeiro. Ses pseudobulbes sont érigés, légèrement inclinés, et portent deux feuilles apicales érigées, rigides, vert foncé sur le dessus, vert pâle en dessous. L'inflorescence, érigée à arquée, brun pourpre, naît à la base des nouveaux pseudobulbes matures. Les pétales et les sépales sont d'un jaune pâle pointillé de brun. Le labelle, blanc à sa base, est le plus souvent jaune avec des points bruns.
Se cultive en ambiance chaude et humide touite l'année. Bien que la plante n'ait pas de repos, on diminuera les arrosages pendant les jours courts d'hiver.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia bockiae D.E. Benn. & Christenson 1995

vide

Origine du nom : Hommage à la botaniste allemande contemporaine Irène Bock (auteur d'une révision du genre Rodriguezia).
Distribution : Pérou, région de Junín.
Taille : 13 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été. (janvier février au Pérou).
Taille des pseudobulbes : 2 cm de haut sur 0,7 cm de large.
Taille des feuilles : 10 à 16 cm × 0,6 cm.
Taille de l'inflorescence : 6 cm env.
Taille des fleurs : 2,5 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte miniature cespiteux des forêts humides et des vieux bosquets d'agrumes du Pérou, vers 900 mètres d'altitude. Les pseudobulbes sont petits, et entourés d'une ou deux bractées et portent une seule feuille apicale, linéaire lancéolée, aiguëe, condupliquée, subcoriace. L'inflorescence axillaire part d'un pseudobulbe mature, sous une feuille. Elle est courte, en racème, arquée à pendante et porte peu de fleurs. La floraison se fait en janvier-février dans la nature et en été en culture. La fleur est caractérisée par une paire de lamelles sur le callus du labelle.
À cultiver monté sur écorce ou branchette, au chaud humide toute l'année. Diminuer les arrosages si la plante montre un arrêt de végétation.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia brachystachys Rchb. f. & Warm. 1881

RodrigueziaBrachystatisKS.jpg RodrigueziaBrachystatisKS2.jpg RodrigueziaBrachystatisKS3.jpg
Photos © K. Senghas

Origine du nom : Préfixe latin brachy : court et stachys : épi.
Distribution : Brésil (Minas Gerais).
Taille : 10 cm.
Exposition :
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes : 2,5 cm de haut sur 1 cm de large.
Taille des feuilles : 7-8 cm sur 1,3-1,5 cm.
Taille de l'inflorescence : 1,5 cm.
Taille des fleurs : 1,2 cm.
Durée de la floraison :

C'est un petit Rodriguezia, originaire des savanes et des plaines de l'intérieur du pays, où il pousse le plus souvent le long des ruisseaux. Ses petits pseudobulbes oblongs portent une feuille apicale érigée, oblongue à laniforme. Les courtes inflorescences naissent à la base des nouveaux pseudobulbes matures et ne portent que deux fleurs. Les sépales sont jaune terne et marqués de lignes longitudinales formées points rouges. Les pétales sont jaune verdâtre, ponctués également de rouge et le labelle blanc est marqué de petits points roses.
Demande una ambiance chaude et assez humidide. Arroser assez abondamment lorsque la plante est en activité. Les racines doives sécher entre deux arrosages. Diminuer progressivement les arrosages et l'engrais lorsque les pseudobulbes arrivent à maturité.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia bracteata (Vell.) Hoehne 1952

vide

Origine du nom : Latin bracteatus/a/um : muni de bractées.
Distribution : Est et Sud du Brésil.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne hiver.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 20 cm portant jusque 20 fleurs.
Taille des fleurs : 3 cm.
Durée de la floraison :

Cette espèce des forêts proches de l'Atlantique ressemble à R. venusta de l'Etat de Espirito Santo au Brésil, sauf que le labelle n'a que 2 crêtes au lieu de 8. Elle a des pseudobulbes oblongs et comprimés qui portent 3 à 4 bractées ressemblant à des feuilles et une seule feuille apicale laniforme. L'inflorescence est axillaire, longue de 20 cm, arquée à pendante, en racème et porte peu de fleurs. Les fleurs sont blanches avec des veines pourpre sur les côtés. Le labelle est blanc avec des veines jaunes et pourpre.
À cultiver en ambiance humide. Les racines ne doivent pas sécher complètement.

Synonymes : Epidendrum bracteatum Vell. 1831


Rodriguezia bungerothii Rchb. f. 1887

vide

Origine du nom : Hommage à Erich Bungeroth (1855 - ?), horticulteur allemand et découvreur de quelques orchidées.
Distribution : Colombie et Vénézuela.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Plante donnée par certains comme synonyme de R. lanceolata Par ex. par Orchidaceae Brasilienses.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia caloplectron Rchb. f. 1883

Rodriguezia_caloplectron.jpg
Photo © Libor Jankovsky

Origine du nom : Préfixe latin calo : beau et (du grec plectro : pièce d'ivoire pour gratter les cordes d'instruments?).
Distribution : Colombie et Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :


Synonymes : Burlingtonia caloplectron (Rchb. f.) B.S. Williams 1887


Rodriguezia candelariae Kraenzl. 1916

vide

Origine du nom : De Candelaria, chandeleur, nom d'un district du Costa-Rica.
Distribution : Costa Rica.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée. Plante épiphyte.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia candida Bateman ex Lindl. 1837

RodrigueziaCandidaMS1.jpg RodrigueziaCandidaMS2.jpg RodrigueziaCandidaMS3.jpg
Photos © Maarten Sepp

BurlingtoniaCandida1837_10.jpg
Dessin tiré de
«Edwards's Botanical Register»
Volume X - 1837
(as Burlingtonia candida).

Origine du nom : Latin candidus/a/um : blanc pur.
Distribution : Guyane, Surinam, Vénézuela et Brésil.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Octobre à mars.
Taille des pseudobulbes : 3 à 5 cm.
Taille des feuilles : 9-15 cm par 2-3 cm.
Taille de l'inflorescence : 20 cm.
Taille des fleurs : 3-4 cm de large sur 4-5 cm de haut.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte grimpant ou rampant des forêts pluvieuses de basse altitude (de 200 à 500 mètres d'altitude). Ses petits pseudobulbes ovoïdes comprimés, vert jaune, ne portent qu'une feuille apicale, oblongue elliptique et coriace. L'inflorescence basale, arquée à pendante, porte des fleurs odorantes blanches au labelle marqué de jaune.

Synonymes : Burlingtonia candida Lindl. 1837;   Burlingtonia farmeri B.S. Williams 1894.


Rodriguezia carnea Lindl. 1843

vide

Origine du nom : Latin carneus/a/um : rose-chair, carné.
Distribution : Colombie, Équateur, Pérou et Brésil.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Chaud.
Époque de floraison : Été.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 2 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte de petite à moyenne taille des montagnes chaudes et humides, entre 150 et 600 mètres d'altitude. Il a des pseudobulbes ellipsoïdes, comprimés, engainés par plusieurs bractées foliacées et qui portent une seule feuille apicale, linéaire-lancéolée, à court pétiole, acuminée et rigide, dont la coupe est en forme de 'V'. L'inflorescence est axillaire, pédonculée, en racème, avec de petites bractées florales. La floraison se fait en hiver, dans la nature, de juillet à septembre dans l'hémisphère sud. Les fleurs en clochettes sont roses avec un labelle à deux paires de carènes.

Synonymes : Burlingtonia carnea Lindl. ex Linden 1881;   Beih. Rodriguezia minor Schltr. 1925.


Rodriguezia chasei Dodson & D.E. Benn. 1989

vide

Origine du nom : Hommage au professeur Mark Chase (Kew, contemporain).
Distribution : Équateur et Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée. Pousse vers 1500 mètres d'altitude.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia chimorensis Dodson & R.Vásquez 1989

vide

Origine du nom : De la ville de Chimora, en Bolivie.
Distribution : Bolivie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia cinnabarina H.G. Jones 1975

vide

Origine du nom : Latin cinnabarinus/a/um : rouge vif.
Distribution : Guyana.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée. Certainement rouge d'après son nom.
N'est pas signalé en Guyane française.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia claudiae Chiron 2001

RodrigueziaClaudiae.jpg
Photo © Guy R. Chiron (Richardiana).

Origine du nom : Hommage à Claudie Roguenant, française contemporaine.
Distribution : Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée. Plante découverte très récemment. Voir Richardiana 1: 24 (2001).

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia compacta Schltr. 1923

vide

Origine du nom : Latin compactus/a/um : compact.
Distribution : Costa Rica, Nicaragua et Panama.
Taille :
Exposition : Ombre.
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Un Rodriguezia jaune aux fleurs de texture délicate, en forme de cloches, avec un labelle plus sombre. Pousse à l'ombre épaisse.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia cuentillensis Kraenzl. 1920

vide

Origine du nom : Découverte près de Cuentilla, dans la province de Santander.
Distribution : Colombie.
Taille : 10-15 cm.
Exposition :
Température : Tempéré.
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

A été trouvé vers 1400 mètres d'altitude près de Cuentilla, dans la forêt où les précipitations sont fréquentes et l'hygrométrie élevée. Aucune autre information trouvée.
La température devrait se situer au dessus de 20°C, été comme hiver, avec une diminution de 5-6 °C la nuit. L'hygrométrie doit être importante toute l'année. La plante ne subit pas de repos bien que les précipitatons soient plus faibles en hiver.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia decora (Lem.) Rchb. f.

rodrigueziaDecora.jpg Rodrigueziadecora_1372.jpg RodrigueziaDecora139.jpg
Photo ©
Élisabeth & Jean-Claude George
Photos © J.L. Barbry

RodrigueziaDecora2.jpg RodrigueziaDecora_1369.jpg RodrigueziaDecora712.jpg
jeune pousse
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin decorus/a/um : ornemental, seyant.
Distribution : Brésil.
Taille : 30 cm (pb. très espacés).
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne hiver.
Taille des pseudobulbes : 4-5 cm.
Taille des feuilles : 15 x 1,2 cm.
Taille de l'inflorescence : 60 cm.
Taille des fleurs : 3,7 x 1,8 cm.
Durée de la floraison : 1 bon mois.

Ce petit épiphyte aux fleurs légèrement parfumées provient des forêts ou des savanes du Brésil où on le trouve à moyenne altitude. Les pseudobulbes sont espacés, jusqu'à 30 cm les uns des autres, ovoïdes comprimés, entourés de gaines foliacées, et portent une seule feuille apicale linéaire-oblongue et pointue. L'inflorescence axillaire de 60 cm de long est arquée-pendante, en racème ou paniculée; elle porte de 5 à 15 fleurs entourées de bractées membraneuses. La floraison se fait en automne et en hiver.
Plante assez facile. À cultiver sur un support qui puisse satisfaire à sa nature vagabonde. Les petites pousses comme celle de la photo, peuvent être détachées et remises ailleurs sur le support ou un autre support. Demande une assez bonne hygrométrie et une bonne lumière. Le moindre rayon de soleil en insolation directe brûle les feuilles, comme les Phalaenopsis. Demande de copieux arrosages pendant la croissance, du début du printemps à la fin de l'été; moins ensuite, mais ne dois pas rester au sec.

Synonymes :
Burlingtonia decora ,Lem. 1852Burlingtonia amoena Planch. 1852Burlingtonia decora var. picta Hook. 1863
Rodriguezia decora var. picta (Hook.) A.H. Kent 1893Rodriguezia decora var. lactea L.C. Menezes 1995Rodriguezia decora f. lactea (L.C. Menezes) F. Barros & J.A.N. Bat. 2004


Rodriguezia delcastilloi D.E. Benn. & Christenson 1994

vide

Origine du nom : Hommage au botaniste français Emmanuel Drake del Castillo (1855 - 1904).
Distribution : Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée. Pousse en basse altitude (env. 250 m)

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia dressleriana R. González 1975

vide

Origine du nom : Hommage au botaniste américain contemporain Robert Dressler(1927 -).
Distribution : Mexique (Nayarit, Jalisco).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia ensiformis Ruiz & Pav. 1798

vide

Origine du nom : Latin ensiformis/is/e : en forme d'épée.
Distribution : Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.

Synonymes : Rodriguezia ensifolia Rchb. f. 1863


Rodriguezia fernandezii Dodson & D.E. Benn. 1989

vide

Origine du nom : Hommage au botaniste espagnol contemporain Gregorio Garcia Fernandez.
Distribution : Nord-Est du Pérou.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Chaud.
Époque de floraison : Août à décembre au Pérou. Fin hiver à printemps en hémisphère nord.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Épiphyte des forêts tropicales humides du Pérou où on le trouve vers 400 mètres d'altitude. Il fleurit sur une inflorescence axillaire, arquée à pendante, en racème portant peu de fleurs. Les 2 courtes veines saillantes du callus sont une caractéristique de cette plante.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia flavida Garay & Dunst. 1976

RodrigueziaFlavidaMS1.jpg RodrigueziaFlavidaMS2.jpg RodrigueziaFlavidaMS3.jpg
Photos © Maarten Sepp

Origine du nom : Latin flavidus/a/um : blondâtre, jaunâtre.
Distribution : Guyana, Surinam, Vénézuela.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :


Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia granadensis (Lindl.) Rchb. f. 1852

RodrigueGranadensis865.jpg RodriguGanadensis_865.jpg RodrigGranadensis869.jpg
Photos © J.L. Barbry

RodriguGranadensis874.jpg
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : De la ville de Nueva Granada (dans le département de Magdalena, au Nord de la Colombie).
Distribution : Colombie.
Taille : 15 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré à chaud.
Époque de floraison : Automne.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 7,5 à 15 cm portant 3 à 8 fleurs.
Taille des fleurs : 4,5 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte des bordures de forêts pluvieuses d'altitude (env. 1450 m). Ses pseudobulbes ovoïdes sont complètement enveloppés par plusieurs gaines en forme de feuille et portent une seule feuille apicale, lancéolée, pointue et coriace. Ils fleurissent en automne sur une inflorescence axillaire, pendante, de 7,5 à 15 cm de long, portant de 3 à 8 fleurs espacées.

Synonymes : Burlingtonia granadensis Lindl. 1846


Rodriguezia huebneri Schltr. 1925

vide

Origine du nom : Hommage à George Hübner (collecteur allemand du 20ème siècle).
Distribution : Nord du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia lanceolata Ruiz & Pav. 1798

RodrigLanceo79.jpg RodrigueziaLanceolata451.jpg RodrigueziaLanceolata079.jpg
Photos © J.L. Barbry

RodriguLanceolata166.jpg RodrigueziaLanceolata127.jpg RodrigueziaLanceolata130.jpg
Photos © J.L. Barbry

Rrodriguezia_lanceolata1007.jpg RrodrigueziaLanceolata1002.jpg
Photo © Serge Le CozPhoto © Serge Le Coz

Origine du nom : Latin lanceolatus/a/um : en forme de lance.
Nom local : Coralita.
Distribution : Petites Antilles, Trinidad, Panama, du nord de l'Amérique du Sud jusqu'au Brésil.
Taille : 25-35 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été automne en culture en Europe. (Saison des pluies dans son biotope : février à mai ?).
Taille des pseudobulbes : 3 par 1,5 cm.
Taille des feuilles : 24 par 3 cm.
Taille de l'inflorescence : 15 à 38 cm.
Taille des fleurs : 1,3 cm.
Durée de la floraison : 1 mois environ.

Petit épiphyte encore très connu sous son ancien nom, R. secunda, il fréquente surtout les plaines côtières, aussi bien dans les sous-bois, le long des ivières, que dans les forêts de savane ou les jardins sur des citronniers ou de petits arbres fruitiers. C'est une plante cespiteuse, à pseudobulbes comprimés unifoliés souvent recouverts de bractées. Les feuilles sont linéaire-elliptiques, subaiguës à obtuses, rigides et coriaces. Les inflorescences poussent sur les pseudobulbes matures; elle sont érigées à légèrement arquées avec toutes les fleurs à leur extrémité. Les fleurs peuvent être roses, rouges ou pourpres. C'est le Rodriguezia le plus fréquemment cultivé.

Synonymes :
Rodriguezia secunda Kunth 1816Pleurothallis coccinea Hook. 1824Burlingtonia rosea Rand 1894
Rodriguezia secunda var. panamensis Schltr. 1922


Rodriguezia leeana Rchb. f. 1883

RodrigueziaLeeana_530.jpg RodrigueziaLeeana_528.jpg RodrigueziaLeeana571.jpg
Photos © J.L. Barbry

RodLeeanaPb831.jpg
pseudobulbes
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Hommage à Lee (Collectionneur anglais du 17ème siècle.)
Distribution : Équateur et Brésil (Amazonas, Pernambuco).
Taille : 20 à 35 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps à automne.
Taille des pseudobulbes : 2,5 cm.
Taille des feuilles : 7-10 cm x 2-3 cm.
Taille de l'inflorescence : 6 cm.
Taille des fleurs : env. 5 cm de prof. avec l'éperon; 3 cm de large.
Durée de la floraison : 4-5 semaines.

Petit épiphyte qui pousse entre 250 et 1350 mètres d'altitude. Il possède des pseudobulbes comprimés, ellipsoïdes entourés de 2 ou 3 gaines imbriquées et 2 ou 3 gaines foliacées de même longueur que l'unique feuille apicale, linéaire-lancéolée, condupliquée et pointue. L'inflorescence pousse sur les pseudobulbes arrivés à maturité. Elle est axillaire, pendante, en racème et porte peu de fleurs.
Cultiver en ambiance assez chaude et humide. Arroser toute l'année, généreusement lorsque la plante est en pleine croissance.

Synonymes : Burlingtonia leeana (Rchb. f.) B.S. Williams 1894


Rodriguezia lehmannii Rchb. f. 1883

vide

Origine du nom : Hommage au célèbre collecteur d'orchidées allemand Friedrich Carl Lehmann (1850 - 1903).
Distribution : Colombie et Équateur.
Taille : 10 cm env.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Toute l'année.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 2,5 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte qui pousse entre 400 et 1400 mètres d'altitude sur des petits arbres et des buissons. On le trouve dans les plantations, sur les caféiers, les goyaviers et les orangers. Il fleurit sur une inflorescence semi érigée à arquée ou pendante, portant de une à cinq fleurs, qui apparaît à la base des nouveaux pseudobulbes matures. Les fleurs sont de teinte variable, d'ivoire à rose foncé et la floraison peut se produire toute l'année.
À cultiver à bonne luminosité et forte aération. Les racines doivent sécher entre deux arrosages ce qui sera favorisé par une installation sur plaque. La température idéale se situe entre 11 et 14°C la nuit et entre 24 et 29°C le jour. Diminuer un peu les arrosages en hiver.
Voir Orchids de avril 2004 page 262.

Synonymes : Rodriguezia teuscheri Garay 1958


Rodriguezia leucantha Barb. Rodr. 1877

vide

Origine du nom : atin leucanthus/a/um : blanc.
Distribution : Brésil (Rio de Janeiro).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison : Avril à mai au Brésil.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Plante à tige terete, rigide et très dure, érigée. Ses pseudobulbes sont oblongs, comprimés, protégés par deux bractées-feuilles plus grandes que l'unique vraie feuille. Les feuilles sont oblongues, émarginées en oblique. Les fleurs de cette espèce ont beaucoup d'affinité avec celles de R. rigida mais s'en éloignent tant par leur couleur tout-à-fait blanche, avec des lamelles jaunes, que par le gynostème, la position et la forme des lamelles. Pousse dans les champs sablonneux, près des montagnes de Jacarépaguà.
D'après J. Barbosa Rodrigues.

Synonymes : Epidendrum candidum Vell. 1831


Rodriguezia limae Brade 1932

vide

Origine du nom : De la ville de Nova Lima.
Distribution : Brésil (De Espírito Santo à Rio de Janeiro).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia luteola N.E. Br. 1883

vide

Origine du nom : Latin luteolus/a/um : jaunâtre.
Distribution : Du Guyana jusqu'au Nord du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia macrantha Schltr. 1924

vide

Origine du nom : Latin macranthus/a/um : à grande fleur.
Distribution : Colombie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pas de description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia negrensis (Barb.Rodr.) Cogn. 1904

vide

Origine du nom : Du Rio Negro.
Distribution : Nord du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Synonyme de R. batemanii d'après Pfahl (orchidspecies.com) et Orchidaceae Brasilienses.

Synonymes : Burlingtonia negrensis Barb. Rodr. 1891


Rodriguezia obtusifolia (Lindl.) Rchb. f. 1852

RodrigueziaObtusifoliaDHB.jpg
Photo ©
Dalton Holland Baptista

Origine du nom : Latin obtusifolius/a/um : à feuille(s) obtuse(s).
Distribution : Est du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Épiphyte rampant avec de longues tiges entre les pseudobulbes. Il fleurit sur une inflorescence axillaire en racème portant peu de fleurs.

Synonymes : Burlingtonia obtusifolia Lindl. 1840


Rodriguezia pardina Rchb. f. 1862

RodrigueziaPardina491.jpg RodrigueziaPardina488.jpg
Photos © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin pardinus/a/um : relatif aux léopards.
Distribution : Brésil (Espírito Santo).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Pousse dans les forêts montagneuses pluvieuses, en basse altitude.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia pubescens (Lindl.) Rchb. f. 1852

vide

Origine du nom : Latin pubescens/entis : pubescent.
Distribution : Est et Sud du Brésil.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Syn. de R. venusta d'après Orchidaceae Brasilienses
Pousse dans les forêts montagneuses pluvieuses, en basse altitude.

Synonymes : Burlingtonia pubescens Lindl. 1851;   Rodriguezia lindenii Cogn. 1892.


Rodriguezia pulchra Løjtnant 1978

RodrigueziaPulchra_1698.jpg
Identité incertaine.
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin pulcher/chra/chrum : beau.
Distribution : Équateur et Pérou.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud.
Époque de floraison : Automne. (Printemps en Équateur).
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 4 cm portant 4 à 6 fleurs.
Taille des fleurs : 2 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte miniature qui pousse de 1200 à 1600 mètres d'altitude dans les forêts humides. Il fleurit en automne.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia refracta (Lindl. ex Linden) Rchb. f. 1854

RodrigueziaRefracta.jpg
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Latin refractus : cassé, récurvé.
Distribution : Équateur et Pérou.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Épiphyte miniature des forêts montagneuses humides de l'Équateur et du Pérou où il pousse vers 400 mètres d'altitude. Ses pseudobulbes sont ellipsoïdes, obovales-oblongs, comprimés et cannelés, avec des gaines sèches à la base. Ils portent une seule feuille apicale, oblongue-elliptique, obtuse, coriace, au pétiole condupliqué. L'inflorescence est plus courte que les feuilles, pendante et porte une ou peu de fleurs. Les fleurs tubulaires sentent le doryphore.

Synonymes : Burlingtonia refracta Lindl. ex Linden 1881;   Rodriguezia estradae Dodson 1982.


Rodriguezia ricii R. Vásquez & Dodson 1999

vide

Origine du nom : Hommage à l'orchidéiculteur Bolivien Darwin Ric, co-découvreur de la plante en 1989.
Distribution : Bolivie.
Taille : 10-15 cm.
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes : 15-25 mm de haut, 12-15 mm de de large.
Taille des feuilles : 14-17 cm sur 16-28 mm.
Taille de l'inflorescence : 7 à 20 cm.
Taille des fleurs : 12-14 mm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte endémique de la province de Guarayos où il fréquente les forêts humides en compagnie de R. carnea. Ses pseudobulbes dont distants, vert brillant, généralement unifoliés et partiellement recouverts par deux paires de bractées foliacées, coriaces et condupliquées. L'inflorescence axillaire est courbée; elle porte de 4 à 8 fleurs jaunâtres et charnues. Les fleurs ressemblent à celles de R. fernandezii; elles diffèrent par leur taille plus grande et par le pied du labelle, charnu et bombé.
Voir «Nuevas especies de orquídeas de Bolivia» Roberto Vásquez Ch. & Calaway H. Dodson (Revista de la Sociedad Boliviana de Botánica 2 (2): 143-152, 1999)

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia rigida (Lindl.) Rchb. f. 1852

RodrigueziaRigidaLG.jpg
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Latin rigidus/a/um : raide, rigide.
Distribution : Est du Brésil (Bahia, Guanabara, Rio de Janeiro, São Paolo).
Taille :
Exposition :
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 2,5 cm.
Durée de la floraison :

Plante miniature de climat chaud, des prairies et savanes humides de basse altitude. Ses pseudobulbes sont espacés et produisent chacun des racines longues et fines comme des cheveux.

Synonymes : Burlingtonia rigida Lindl. 1837


Rodriguezia satipoana Dodson & D.E. Benn. 1989

RodrigueziaSatipoana_1649.jpg RodrigueziaSatipoana_1646.jpg Rodriguezia_satipoana_1654.jpg
Photos © J.L. Barbry

RodrigueziaSatipoana_1644.jpg RodrigueziaSatipoana386B.jpg RodrigueziaSatipoanaCL.jpg
dans un verger en Équateur
Photos © J.L. BarbryPhoto © Claude Lecourt

Origine du nom : De Satipo (Région du Pérou).
Distribution : Pérou (Junín) et Équateur.
Taille : env. 30 cm.
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : 4-5 cm sur 1 cm, plats.
Taille des feuilles : 15-25 cm sur 2cm, en 'V'.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 3 cm de long, 1,8 à 2 cm de large.
Durée de la floraison :

Épiphyte qui pousse à des altitudes de 750 à 900 mètres. L'inflorescence en racème, axillaire et pendante porte 8 à 12 fleurs blanc-rose couvertes de points rouge-pourpre, à la consistance du papier de soie.
Cultiver en ambiance chaude et assez humide, sans repos.
On en signale d'assez grandes quantités sur des branches de goyaviers en partie moussues dans les vergers.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia sticta M.W. Chase 1987

burlingtoniamaculataJLindle.jpg
Dessin extrait de
«Edwards's Botanical Register»
Volume II - 1839.

Origine du nom : Latin stictus/a/um : tacheté.
Distribution : Brésil (Espírito Santo, Rio de Janeiro).
Taille : 35 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Printemps au Brésil.
Taille des pseudobulbes : 2-3 cm.
Taille des feuilles : 10-15 cm sur 1-1,5 cm.
Taille de l'inflorescence : 10-15 cm.
Taille des fleurs : 2 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte des forêts plus ou chaudes selon l'altitude et pluvieuses de Brésil. Ses pseudobulbes ovoïdes sont latéralement comprimés et portent une seule feuille apicale linéaire-lancéolée. l'inflorescence pendante naît à la base des nouveaux pseudobulbes matures, et porte 6 à 10 fleurs tubulaires. Les sépales et le pétales sont jaunes avec des points bruns; le labelle est jaune-brun avec des taches plus foncées à la base.
Cultiver sous chaleur humide, à plus de 20 °C le jour toute l'année et de bons arrosage. La plante ne doit pas rester sèche trop longtemps.
D'après Orchidaceae Brasilienses on a Rodriguezia sticta Steud. 1840 et Rodriguezia stricta Chase 1987 (avec un r) alors que pour Kew Rodriguezia stricta (Spreng.) Steud. ancien synonyme de Gomesia stricta n'est pas défini.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia strobelii Garay 1956

RodrigueziaStrobeliiLG.jpg
Photo © Lourens Grobler

Origine du nom : Hommage au botaniste équatorien contemporain José Strobel.
Distribution : Équateur et Pérou.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne-hiver.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 5-10 cm.
Taille des fleurs : 3 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte miniature qui pousse entre 0 et 1500 mètres d'altitude, dans les forêts tropicales nuageuses.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia sucrei Braga 1973

vide

Origine du nom : De sucre ? Ou de la ville de Sucre ?
Distribution : Brésil (non confirmé).
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia vasquezii Dodson 1989

vide

Origine du nom : Hommage au botaniste colombien contemporain Roberto Vasquez Chavez.
Distribution : Bolivie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Aucune description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Rodriguezia venusta (Lindl.) Rchb. f. 1852

rodrig_venustaPFM.jpg Rodriguezia_venusta_230.jpg Rodriguezia_venusta_235.jpg
Photos © J.L. Barbry

Rodriguezia_venusta.jpg
Photo © J.L. Barbry

Origine du nom : Latin venustus/a/um : gracieux, élégant.
Distribution : Brésil et Équateur.
Taille :
Exposition : Soleil voilé.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Été.
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles : 14 x 1,7 cm.
Taille de l'inflorescence : 11 cm, portant env. 10 fleurs.
Taille des fleurs : 2,6 x 2,6 cm.
Durée de la floraison : 3 semaines.

Petit épiphyte pouvant donner des touffes. Il possède des pseudobulbes rapprochés, ovoïdes à ovoïdes-oblongs, entourés de plusieurs bractées et portant une seule feuille apicale, linéaire-lancéolée, pointue, vert foncé. L'inflorescence axillaire, pendante, en racème. Les fleurs, parfumées, sont blanc pur avec un disque jaune d'or sur le labelle.
Arroser et engraisser abondamment pendant la croissance.

Synonymes :
Burlingtonia venusta Lindl. 1837Burlingtonia fragrans 1837Rodriguezia fragrans (Lindl.) Rchb. f. 1852
Burlingtonia knowlesii B.S. Williams 1894



Tableau des synonymes

Rodriguezia anomala Rolfe 1891 Capanemia superflua (Rchb. f.) Garay
Rodriguezia barkeri Hook. 1827 Gomesa barkeri (Hook.) Rolfe
Rodriguezia batemanii var. speciosa Mansf. 1928 Rodriguezia batemanii Poepp. & Endl.
Rodriguezia bicolor (Lindl.) Schltr. 1921 Sutrina bicolor Lindl.
Rodriguezia cochlearis Lindl. 1842 Leochilus labiatus (Sw.) Kuntze
Rodriguezia corydaloides Kraenzl. 1928 Scelochilus corydaloides (Kraenzl.) Garay
Rodriguezia crispa Lindl. 1839 Gomesa crispa (Lindl.) Klotzsch ex Rchb. f.
Rodriguezia decora f. lactea (L.C. Menezes) F. Barros & J.A.N. Bat. 2004 Rodriguezia decora (Lem.) Rchb. f.
Rodriguezia decora var. lactea L.C. Menezes 1995 Rodriguezia decora (Lem.) Rchb. f.
Rodriguezia decora var. picta (Hook.) A.H. Kent 1893 Rodriguezia decora (Lem.) Rchb. f.
Rodriguezia eleutherosepala Barb. Rodr. 1882 Rodrigueziopsis eleutherosepala (Barb. Rodr.) Schltr.
Rodriguezia ensifolia Rchb. f. 1863 Rodriguezia ensiformis Ruiz & Pav.
Rodriguezia estradae Dodson 1982 Rodriguezia refracta (Lindl. ex Linden) Rchb. f.
Rodriguezia fragrans (Lindl.) Rchb. f. 1852 Rodriguezia venusta (Lindl.) Rchb. f.
Rodriguezia fuerstenbergii Kraenzl. 1890 Non défini
Rodriguezia inconspicua Kraenzl. 1895 Hybochilus inconspicuus (Kraenzl.) Schltr.
Rodriguezia juergensiana Kraenzl. 1898 Capanemia superflua (Rchb. f.) Garay
Rodriguezia laxiflora Lindl. 1837 Gomesa laxiflora (Lindl.) Klotzsch ex Rchb. f.
Rodriguezia leochilina Rchb. f. 1871 Goniochilus leochilinus (Rchb. f.) M.W. Chase
Rodriguezia lindenii Cogn. 1892 Rodriguezia pubescens (Lindl.) Rchb. f.
Rodriguezia lindmanii Kraenzl. 1911 Solenidium lunatum (Lindl.) Schltr.
Rodriguezia macrostachya Regel 1856 Gomesa fischeri Regel
Rodriguezia maculata (Lindl.) Rchb. f. 1852 Rodriguezia sticta M.W. Chase
Rodriguezia maculata Lindl. 1840 Leochilus oncidioides Knowles & Westc.
Rodriguezia maculata var. bicristata Barb. Rodr. 1882 Rodriguezia sticta M.W. Chase
Rodriguezia maculata var. longifolia Loefgr. 1918 Rodriguezia sticta M.W. Chase
Rodriguezia maculata var. sexcristata Barb. Rodr. 1882 Rodriguezia sticta M.W. Chase
Rodriguezia mascarenensis Spreng. 1826 Arnottia inermis (Thouars) S. Moore
Rodriguezia microphyta Barb. Rodr. 1881 Rodrigueziopsis microphyton (Barb. Rodr.) Schltr.
Rodriguezia minor Schltr. 1925 Rodriguezia carnea Lindl.
Rodriguezia obscura F. Lehm. & Kraenzl. 1899 Caucaea radiata (Lindl.) Mansf.
Rodriguezia planifolia Lindl. 1827 Gomesa planifolia (Lindl.) Klotzsch ex Rchb. f.
Rodriguezia pygmaea Kraenzl. 1909 Capanemia pygmaea (Kraenzl.) Schltr.
Rodriguezia recurva (R. Br.) Lindl. 1827 Gomesa recurva R. Br.
Rodriguezia secunda Kunth 1816 Rodriguezia lanceolata Ruiz & Pav.
Rodriguezia secunda var. panamensis Schltr. 1922 Rodriguezia lanceolata Ruiz & Pav.
Rodriguezia stangeana Rchb. f. 1857 Non défini
Rodriguezia stenochila Lindl. 1846 Scelochilus stenochilus (Lindl.) Rchb. f.
Rodriguezia stricta (Spreng.) Steud. 1841 Non défini
Rodriguezia suaveolens Lindl. 1833 Gomesa foliosa (Hook.) Klotzsch ex Rchb. f.
Rodriguezia teuscheri Garay 1958 Rodriguezia lehmannii Rchb. f.
Rodriguezia uliginosa (Barb. Rodr.) Cogn. 1904 Capanemia superflua (Rchb. f.) Garay


retour à l'accueil
Création : Dernière modification : août 2017. Page vue 7108 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional