* = page
complète.

haut

Restrepia Kunth 1816

Sous-Famille : Epidendroideae, Tribu : Epidendreae, Sous-Tribu : Pleurothallidinae.

Genre américain de 52 petits épiphytes. Ce sont généralement des plantes qui poussent en touffes, avec des tiges érigées, appelées ramicaules, entourées de bractées parcheminées et possédant des feuilles charnues quelquefois teintées de pourpre. Les inflorescences naissent à la jonction entre les ramicaules et la base des feuilles; elles ne portent qu'une fleur dont les sépales sont soudés pour former un synsépale. Les pétales sont plus petits que les sépales et le labelle, souvent insignifiant, porte deux lobes latéraux recourbés.
Ce sont en général des espèces de serre froide qui demandent de l'ombre, un substrat humide et une bonne humidité ambiante, mais qui supportent des températures élevées si l'humidité est assez forte.
Voir par exemple, l'étude présentée par l'association Orchidée en Nord : orchid-nord.com/restrepia.
Un très grand nombre de photographies sur le site de Colin Howe.

Origine du nom : Hommage au colombien José Manuel Restrepo (1782 - 1863), homme politique, historien et botaniste.
Distribution : Depuis le Sud du Mexique jusqu'à l'Ouest de l'Amérique du Sud et le Vénézuela.
Espèce type : Restrepia antennifera Kunth 1816
Synomymes : Pas de synonymes.


antennifera
R.antennifera
brachypus
R.brachypus
citrina
R.citrina
contorta
R.contorta
cymbula
R.cymbula
dodsonii
R.dodsonii
elegans
R.elegans
fritillina
R.fritillina
guttulata
R.guttulata
mendozae
R.mendozae
muscifera
R.muscifera
purpurea
R.purpurea
sanguinea
R.sanguinea
teaguei
R.teaguei
trichoglossa
R.trichoglossa
wageneri
R.wageneri
nulle
 
nulle
 

Restrepia antennifera Kunth 1816

RestrepiaAntennifera956.jpg RestrepiaAntennifera292.jpg RestrepiaAntenni766.jpg
Photos © J.L. Barbry

RestrepiaAntenniferaJLC.jpg ResrtrepiaAntenniferaRW.jpg
Photo ©
Jean-Louis Chojnacki
Photo © Rémi Wild

Origine du nom : Latin antennifer/era/erum : portant des antennes.
Distribution : Nord-Ouest du Vénézuela, Colombie, Équateur et Pérou.
Taille : 25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Printemps et été.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : Jusque 10 par 5 cm.
Taille de l'inflorescence : Pédoncule de 4 à 9 cm.
Taille des fleurs : Env. 5 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte qui pousse en touffes dans les forêts montagneuses, entre 1500 et 3500 mètres d'altitude. Il possède des tiges érigées,atteignant 20 cm, enveloppées à leur base par 3 ou 4 bractées engainantes et portant une seule feuille apicale, érigée, ovoïde ou elliptique, obtuse ou arrondie et coriace. Il fleurit au printemps sur une mince inflorescence apicale portant une seule fleur, jaune ponctué et veiné de rouge, grosse pour le genre.
On les cultive généralement en pots ou montés, à mi-ombre, et en ambiance pas trop chaude. Arroser tout au long de l'année. Il fleurit dès juin jusqu'en fin d'été.

Synonymes :
Pleurothallis ospinae R.E. Schult. 1957Restrepia hemsleyana Schltr. 1918Restrepia antennifera var. maculata R. Escobar 1992
Restrepia antennifera var. puntillosa R. Escobar 1992Restrepia antennifera var. roseola R. Escobar 1992Restrepia antennifera subsp. hemsleyana (Schltr.) H. Mohr 1996
Restrepia antennifera subsp. klabochorum H. Mohr 1996


Restrepia brachypus Rchb. f. 1886

RestrepiaBrachypusJLC.jpg RestrepiaBrachypusJLC2.jpg
Photos © Jean-Louis Chojnacki

Origine du nom : Latin brachypus/podis : à pied court.
Distribution : Vénézuela, Bolivie, Colombie, Équateur et Pérou.
Taille : Jusque 20 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Fin automne à hiver-printemps.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : Jusque 12 cm.
Taille des fleurs : 6 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte qui pousse entre 1200 et 3200 mètres d'altitude. Ses ramicaules érigés sont entourées de membranes parcheminées et portent une seule feuille apicale ovale à elliptique. L'inflorescence porte une fleur dont les sépales synsépales sont striés de pourpre sur un fond jaune doré. Une plante adulte peut fournir un grand nombre de fleurs.
Se cultive à l'ombre assez fraîche, en pot ou monté. Les racines doivent être gardées humides toute l'année.

Synonymes :
Restrepia striata Rolfe 1891Renanthera striata Rolfe 1892Pleurothallis hawkesii Flickinger 1963
Restrepia antennifera subsp. striata (Rolfe) H. Mohr 1996


Restrepia citrina Luer & R. Escobar 1983

RestrepiaCitrinaJLC.jpg RestrepiaCitrinaFB.jpg RestrepiaCitrinaFB2.jpg
Photo ©
Jean-Louis Chojnacki
Photos © Fabien Bertacche

Origine du nom : Latin citrinus/a/um : jaune citron.
Distribution : Colombie (Norte de Santander).
Taille :
Exposition : Ombre.
Température : Frais.
Époque de floraison : Printemps-automne.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 4-6 cm.
Taille des fleurs : 1 cm.
Durée de la floraison :

Petit épiphyte des forêts nuageuses de montagne, vers 2600 mètres d'altitude. Ses ramicaules sont érigés, enveloppés de membranes et portent une seule feuille apicale dressée, coriace, ovale et pointue. L'inflorescence est mince et porte plusieurs fleurs qui s'ouvrent une à la fois.
Se cultive au frais, vu l'altitude à laquelle il pousse, en milieu humide. Il fait de nombreux keikis et semble plus difficile à faire fleurir que ses congénères.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer 1996

RestrepiaContortaJLC.jpg RestrepiaContortaJLC2.jpg
Photos © Jean-Louis Chojnacki

Origine du nom : Latin contortus/a/um : tordu, entortillé.
Distribution : Colombie, Équateur et Pérou.
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 2,5 cm.
Taille des fleurs : 2 à 4 cm.
Durée de la floraison :

Épiphyte assez petit de taille variable qui pousse de 1000 à 3200 mètres d'altitude. Ses ramicaules sont érigés, entourés de membranes sèches, et portent une seule feuille apicale elliptique, acuminée. L'inflorescence ne porte qu'une fleur à la fois. Les fleurs sont assez variables de forme et de couleur. Elles possèdent des points plus ou moins nombreux rouge brun sur fond orangé.
Plante assez tolérante quant-à la température. Elle demande une exposition à mi-ombre humide.

Synonymes :
Humboltia contorta Ruiz & Pav. 1798Stelis contorta (Ruiz & Pav.) Pers. 1807Restrepia maculata Lindl. 1846
Restrepia antennifera Lindl. 1859Restrepia punctulata Lindl. 1859Restrepia pardina Lem. 1869
Restrepia ecuadorensis Rolfe 1892Restrepia caucana Schltr. 1920Pleurothallis fimbrilabia C. Schweinf. 1953
Restrepia apiculata Luer 1982Restrepia maculata subsp. ecuadoriensis (Rolfe) H. Mohr 1996


Restrepia cymbula Luer & R. Escobar 1996

RestrepiaCymbulaDK.jpg
Photo © Dominique Karadjoff

Origine du nom : Diminutif du préfixe latin cymbi : barque, nacelle.
Distribution : Équateur.
Taille : 8-10 cm.
Exposition : Ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Toutes saisons.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 15-20 mm.
Durée de la floraison :

Miniature récemment découverte, sans qu'il ait été mentionné de localité ou d'altitude. Son synsépale, concave (comme une petite barque), est caractéristique de l'espèce. Il est orange ponctué de pourpre.
Espèce très florifère à cultiver à l'ombre humide.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia dodsonii Luer 1980

RestrepiaDodsoniiMJC.jpg
Photo ©
Monique et Jules Chaussée

Origine du nom : Hommage au botaniste américain contemporain Calaway H. Dodson né en 1928.
Distribution : Équateur (Pichincha).
Taille : 10 - 12 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Toutes saisons (surout printemps et automne).
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : 2 à 4 par 1 à 1,25 cm.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 2 à 2,5 cm de haut.
Durée de la floraison :

Épiphyte miniature qui pousse entre 1400 et 1700 mètres d'altitude, dans les forêts très humides et les plantations. Les ramicaules de 5 cm environ, portent une feuille ovale acuminée. Le synsépale est rose pâle fortement taché de points pourpres. Le labelle, très étroit, est de même couleur, tandis que les pétales sont blancs translucides.
Se cultive à mi-ombre et forte humidité.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia elegans H. Karst. 1847

RestrepiaElegansDK.jpg RestrepiaElegansDK1.jpg RestrepiaElegansFS.jpg
Photos © Dominique KaradjoffPhoto ©
Florence Schertzinger

RestrepiaElegansCurtis.jpg
Planche tirée de
«Curtis's Botanical Magazine»
Vol. 98

Origine du nom : Latin elegans/antis : élégant, gracieux.
Distribution : De la Colombie jusqu'au Nord-Ouest du Vénézuela.
Taille : 7 à 12 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-chaud à chaud.
Époque de floraison : Automne-hiver.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : 6 par 3 cm.
Taille de l'inflorescence : 5 cm.
Taille des fleurs : 2,5 cm.
Durée de la floraison :

Espèce épiphyte qui pousse entre 1400 et 2750 mètres d'altitude. Ses tiges de 2 à 8 cm, entourées de bractées, portent une feuille ovale à elliptique. La tige florale est entourée de bractées blanchâtres porte une fleur unique, blanchâtre à jaune, ponctuée de brun ou de pourpre.
Petite plante assez facile à faire fleurir et tolérante vis-à-vis de la température.

Synonymes :
Restrepia erythroxantha Rchb. f. 1850Restrepia leopardina auct. 1899Restrepia antennifera subsp. erythroxantha (Rchb. f.) H. Mohr 1996


Restrepia fritillina Luer & V.N.M. Rao 2007

RestrepiaFritillinaFB.jpg RestrepiaFritillinaFB2.jpg
Photos © Fabienne Boursier

Origine du nom : Diminutif du latin fritillus/a/um : cornet à lancer les dés.
Distribution : Colombie.
Taille :
Exposition :
Température :
Époque de floraison :
Taille des pseudobulbes :
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs :
Durée de la floraison :

Espèce très récemment découverte. Aucune description trouvée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia guttulata Lindl. 1837

RestrepiaGuttulataDK.jpg RestrepiaGuttulataRW.jpg
Photo © Dominique KaradjoffPhoto © Rémi Wild

Origine du nom : Superltif du latin guttatus/a/um : tacheté; donc : à très petites taches.
Distribution : Vénézuela, Colombie et Équateur.
Taille : 15-25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Printemps.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : Jusque 10 cm.
Taille de l'inflorescence : Jusque 7 cm.
Taille des fleurs : 5 cm.
Durée de la floraison :

Espèce qui pousse en touffes entre 1700 et 3000 mètres d'altitude, dans une vaste aire de répartition. Ses ramicaules mesurent jusqu'à 20 cm et portent une feuille érigée charnue, souvent teintée de pourpre sur le dessous. Les fleurs solitaires sont produites en succession et sont variables en taille et en couleurs. Le synsépale est souvent rose pâle ou orange, ponctué de points pourpres.
Cette espèce, très prisée à cause de ses fleurs assez grandes, demande une température assez fraîche et une bonne hygrométrie. Elle forme facilement des keikis.

Synonymes : Restrepia robledorum Braas & Braem 1982;   Restrepia maculata subsp. robledorum (Braas & Braem) H .Mohr 1996.


Restrepia mendozae Luer 1996

RestrepiaMendozaeCN.jpg RestrepiaMendozaeJCG.jpg
Photo © Christa NoëlPhoto ©
Élisabeth & Jean-Claude George

Origine du nom : Hommage à l'orchidophile équatorien contemporain, Hartmann Mendoza, qui a découvert l'espèce.
Distribution : Sud-Est de l'Équateur (Cord. del Cóndor).
Taille :
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Toute l'année; moin sen été.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 2,5-3,5 cm.
Durée de la floraison :

Espèce de petite taille découverte récemment vers 1500 m d'altitude. Ses ramicaules sont érigés et portent une feuille, également érigée, elliptique acuminée. Les fleurs solitaires sont produites en succession; le synsépale est jaune, ponctué de rouge pourpre surtout à la base, tandis que le labelle est jaune.
Plante de serre froide à tempérée demandant une bonne hygrométrie et une bonne ventilation.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl. 1859

RestrepiaMusciferaFB.jpg
Photo © Fabienne Boursier

Origine du nom : Latin musci : mouche (ou mousse) et fer/fera/ferum portant.
Distribution : Depuis le Sud du Mexique jusqu'à l'Équateur.
Taille : 15 à 25 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Été à hiver.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : Jusque 8 par 3,5 cm.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 15-20 mm.
Durée de la floraison :

Cette espèce, d'assez vaste répartition et de taille très variable, pousse dans des forêts pluvieuses, entre 600 et 2700 mètres d'altitude. Ses ramicaules mesurent de 2,5 à 17 cm; ils sont entourés de bractées dont les plus basses sont tachetées de noir. Les feuilles sont lancéolées à oblongues. Les inflorescences poussent à la base des feuilles, sur l'envers; elles donnent plusieurs fleurs qui s'ouvrent en succession et sont souvent cachées par les feuilles.
Se cultive en ambiance fraîche à tempérée très humide et bien ventilée.

Synonymes :
Pleurothallis muscifera Lindl. 1842Restrepia lansbergii Hook. 1861Restrepia xanthophthalma Rchb. f. 1865
Restrepia dayana Rchb. f. 1875Restrepia shuttleworthii Rolfe 1892Restrepia powellii Schltr. 1922
Restrepia tonduzii Schltr. 1923Pleurothallis dayana (Rchb. f.) L.O. Williams 1940Pleurothallis xanthophthalma (Rchb. f.) L.O. Williams 1940
Restrepia muscifera subsp. shuttleworthii (Rolfe) H. Mohr 1996Restrepia muscifera f. dayana (Rchb. f.) O. Gruss & M. Wolff 2007


Restrepia purpurea Luer & R. Escobar 1996

RestrepiaPurpureaFB.jpg RestrepiaPurpureaMJC.jpg RestrepiaPurpureaDK.jpg
Photo © Fabienne BoursierPhoto ©
Monique et Jules Chaussée
Photo © Dominique Karadjoff

Origine du nom : Latin purpureus/a/um : pourpre.
Distribution : Colombie (Nariño).
Taille : 10-15 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Toute l'année.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 3-4 cm.
Taille des fleurs : 2 cm.
Durée de la floraison :

Petite espèce très localisée en Colombie où elle pousse vers 1500 mètres d'altitude. Les ramicaules érigés portent une feuille coriace dressée, verte sur le dessus et pourpre sur la face inférieure. L'inflorescence pousse au dos de la feuille et donne des fleurs solitaires en succession. Le synsépale est strié de pourpre sur fond blanchâtre.
Se cultive comme la majorité des espèces du genre : à l'abri de la chaleur, à ombre modérée, assez forte humidité et bonne ventilation.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia sanguinea Rolfe 1894

RestrepiaSanguineaJLC.jpg RestrepiaSanguineaJLC2.jpg
Photos © Jean-Louis Chojnacki

Origine du nom : Latin sanguineus/a/um : rouge sang.
Distribution : Colombie (Antioquia).
Taille : 15 à 20 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-froid.
Époque de floraison : Plutôt au printemps.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : Jusque 10 cm.
Taille de l'inflorescence :
Taille des fleurs : 5 cm (3 cm pour le synsépale).
Durée de la floraison :

Espèce endémique de Colombie où elle pousse en touffes entre 1500 et 2500 mètres d'altitude. Elle est de taille, de forme et de couleur assez variables. Ses tiges érigées mesurent jusque 13 cm et portent une feuille charnue, érigée, teintée de pourpre. Les inflorescences poussent à la base et au dos des feuilles et donnent des fleurs solitaires en succession. Le synsépale est variable de forme et de couleur : le fond est blanchâtre, jaunâtre ou rose pourpre et il est maculé ou strié de rouge pourpre. Certaines variétés sont presque de teinte pourpre unie.
Espèce de serre froide qui craint la chaleur. À cultiver à mi-ombre et forte humidité.

Synonymes : Restrepia antioquiensis Schltr. 1920;   Pleurothallis antioquiensis (Schltr.) P.H. Allen 1948.


Restrepia teaguei Luer 1980

RestrepiaTeagueiLM.jpg
Photo © Laurent Minet

Origine du nom : Hommage à l'américain contemporain Walter Teague qui a découvert plusieurs espèces en Équateur.
Distribution : Équateur (Zamora-Chinchipe).
Taille : 10 cm env.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Été.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 5 cm.
Taille des fleurs : 1 cm.
Durée de la floraison :

Espèce miniature endémique du sud de l'Équateur où elle pousse dans les forêts humides, vers 1500 mètres d'altitude. Ses ramicaules érigés, enveloppés de bractées parcheminées, portent une feuille arrondie à bout pointu. L'inflorescence pousse à la base des feuilles, sur la face dorsale et donne des fleurs solitaires qui s'ouvrent en succession. Les fleurs sont de couleur variable, le fond du synsépale allant du rose pourpre à l'orangé, portant des stries ou des points pourpres foncés.
Se cultive en atmosphère humide et tempérée.

Synomymes : Pas de synonymes.


Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander 1901

RestrepiaTrichoglossaDK.jpg
Photo © Dominique Karadjoff

Origine du nom : Latin tricho : poil, pileux et glossus/a/um : langue.
Distribution : Du Mexique (Chiapas) jusqu'au Pérou.
Taille : 15 cm.
Exposition : Mi-ombre.
Température : Frais à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Été-automne.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles : Jusque 6 cm.
Taille de l'inflorescence : 5 cm.
Taille des fleurs : 4 cm (synsépale de 20 à 30 mm).
Durée de la floraison :

L'une des epèces les plus largement distribuées, elle pousse entre 300 à 2400 mètres d'altitude où elle forme des touffes denses. Ses ramicaules érigés, de 10 cm environ, enveloppés de bractées parcheminées, portent une feuille ovale à elliptique à bout pointu, dont la face inférieure est souvent teintée de pourpre. La tige florale, ne donnant naissance qu'à une seule fleur à la fois, pousse sur la partie dorsale des feuilles. Les fleurs sont assez variables mais possèdent toutes un labelle pubescent qui a donné son nom à l'espèce.
Espèce tolérante vis-à-vis de la température, elle est l'une des plus faciles du genre. Cultiver à ombre modérée et forte humidité.

Synonymes :
Restrepia leontoglossa Schltr. 1920Restrepia serrilabia Schltr. 1920Restrepia angustilabia Schltr. 1923
Restrepia subserrata Schltr. 1923Restrepia filamentosa Ames & C. Schweinf. 1925Restrepia lankesteri Ames & C. Schweinf. 1930
Pleurothallis amesiana L.O. Williams 1940Pleurothallis filamentosa (Ames & C. Schweinf.) L.O. Williams 1940Pleurothallis subserrata (Schltr.) L.O. Williams 1940
Restrepia angustilabia subsp. subserrata (Schltr.) H. Mohr 1996Restrepia antennifera subsp. leontoglossa (Schltr.) H. Mohr 1996Restrepia brachypus subsp. serrilabia (Schltr.) H. Mohr 1996


Restrepia wageneri Rchb. f. 1854

RestrepiaWageneriiMG.jpg RestrepiaWageneriiMG2.jpg
Photos © Monique Guesné

Origine du nom : Hommage au botaniste et zoologiste allemand Moritz Friedrich Wagner (1813–1887), collecteur d'orchidées en Amérique du Sud.
Distribution : Nord-Ouest du Vénézuela.
Taille : Jusque 10 cm.
Exposition : Ombre.
Température : Tempéré-froid à tempéré-chaud.
Époque de floraison : Printemps-été.
Taille des pseudobulbes : Pas de pseudobulbes.
Taille des feuilles :
Taille de l'inflorescence : 4-5 cm.
Taille des fleurs : 3 cm (synsépale de 15 mm).
Durée de la floraison :

Espèce de petite taille qui pousse entre 1200 et 2400 mètres d'altitude. Ses ramicaules sont érigés, enveloppés de membranes parcheminées tachetées de noir et portent une feuille, également érigée, ovale-elliptique, coriace et pointue. La tige florale pousse au dos des feuilles. Elle donne une fleur jaune pâle, légèrement striée de rouge brun à la base.
Se cultive à l'ombre humide et bien ventilée.
Est souvent confondu avec R. trichoglossa et peut facilement s'en différencier par l'absence de pilosité de son labelle.

Synomymes : Pas de synonymes.



Tableau des synonymes

Restrepia angustilabia Schltr. 1923 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia angustilabia subsp. subserrata (Schltr.) H. Mohr Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia antennifera Lindl. 1859 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia antennifera subsp. erythroxantha (Rchb. f.) H. Mohr 1996 Restrepia elegans H. Karst.
Restrepia antennifera subsp. hemsleyana (Schltr.) H. Mohr 1996 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia antennifera subsp. klabochorum H. Mohr 1996 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia antennifera subsp. leontoglossa (Schltr.) H. Mohr 1996 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia antennifera subsp. striata (Rolfe) H. Mohr 1996). Restrepia brachypus Rchb. f.
Restrepia antennifera var. angustifolia Kraenzl. 1899 Barbosella cucullata (Lindl.) Schltr.
Restrepia antennifera var. maculata R. Escobar 1992 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia antennifera var. puntillosa R. Escobar 1992 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia antennifera var. roseola R. Escobar 1992 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia antioquiensis Schltr. 1920 Restrepia sanguinea Rolfe
Restrepia apiculata Luer 1982 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia australis Cogn. 1906 Barbosella australis (Cogn.) Schltr.
Restrepia biflora Regel 1856 Pleurothallis nuda (Klotzsch) Rchb. f.
Restrepia brachypus subsp. serrilabia (Schltr.) H. Mohr 1996 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia caespitifica F. Lehm. & Kraenzl. 1928 Barbosella prorepens (Rchb. f.) Schltr.
Restrepia caucana Schltr. 1920 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia cogniauxiana Speg. & Kraenzl. 1908 Barbosella cogniauxiana (Speg. & Kraenzl.) Schltr.
Restrepia crassifolia Edwall 1903 Barbosella crassifolia (Edwall) Schltr.
Restrepia cucullata Lindl. 1845 Barbosella cucullata (Lindl.) Schltr.
Restrepia dayana Rchb. f. 1875 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia dentata Rolfe, 1892 Restrepia aspasicensis Rchb. f.
Restrepia driessenii Luer & Sijm 2009 Non défini
Restrepia dusenii A. Samp. 1909 Barbosella dusenii (Samp.) Schltr.
Restrepia dusenii Samp. 1909 Barbosella dusenii (Samp.) Schltr.
Restrepia ecuadorensis Rolfe 1892 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia erythroxantha Rchb. f. 1850 Restrepia elegans H. Karst.
Restrepia filamentosa Ames & C. Schweinf. 1925 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia flosculata f. picta (H. Mohr & Herzum) O. Gruss & M. Wolff 2007 Restrepia flosculata Luer
Restrepia flosculata subsp. picta (H.Mohr & Herzum) H. Mohr 1996 Restrepia flosculata Luer
Restrepia flosculata var. pallens H. Mohr & Herzum 1993 Restrepia flosculata Luer
Restrepia flosculata var. picta H. Mohr & Herzum 1993 Restrepia flosculata Luer
Restrepia gardneri (Lindl.) Benth. 1883 Barbosella gardneri (Lindl.) Schltr.
Restrepia hemsleyana Schltr. 1918 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia hypolepta (Lindl.) Rchb. f. 1861 Homalopetalum hypoleptum (Lindl.) Soto Arenas
Restrepia kegelii Rchb. f. 1877 Chamelophyton kegelii (Rchb. f.) Garay
Restrepia lankesteri Ames & C. Schweinf. 1930 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia lansbergii Hook. 1861 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia lehmanniana (Kraenzl.) Schltr. 1907 Homalopetalum pumilio (Rchb. f.) Schltr.
Restrepia leontoglossa Schltr. 1920 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia leopardina auct. 1899 Restrepia elegans H. Karst.
Restrepia leopardina var. rosea Rolfe 1904 Restrepia antennifera Kunth
Restrepia liebmanniana Kraenzl. 1920 Acianthera strupifolia (Lindl.) Pridgeon & M.W. Chase
Restrepia loefgrenii Cogn. 1906 Barbosella australis (Cogn.) Schltr.
Restrepia lonchophylla Barb.Rodr. 1877 Myoxanthus lonchophyllus (Barb. Rodr.) Luer
Restrepia maculata Lindl. 1846 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia maculata subsp. ecuadoriensis (Rolfe) H. Mohr 1996 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia maculata subsp. robledorum (Braas & Braem) H. Mohr 1996 Restrepia guttulata Lindl.
Restrepia microphylla Barb. Rodr. 1881 Barbosella gardneri (Lindl.) Schltr.
Restrepia miersii (Lindl.) Rchb. f. 1866 Barbosella miersii (Lindl.) Schltr.
Restrepia muscifera f. dayana (Rchb. f.) O. Gruss & M. Wolff 2007 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia muscifera subsp. shuttleworthii (Rolfe) H. Mohr 1996 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia nuda Klotzsch 1852 Pleurothallis nuda (Klotzsch) Rchb. f.
Restrepia ophiocephala (Lindl.) Rchb. f. 1854 Restrepiella ophiocephala (Lindl.) Garay & Dunst.
Restrepia pardina Lem. 1869 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia parvifolia Lindl. 1846 Brachionidium parvifolium (Lindl.) Lindl.
Restrepia pilosissima (Schltr.) Ames & C. Schweinf. 1937 Dresslerella pilosissima (Schltr.) Luer
Restrepia pleurothalloides Cogn. 1906 Pleurothallis pleurothalloides (Cogn.) Handro
Restrepia porschii Kraenzl. 1911 Barbosella cogniauxiana (Speg. & Kraenzl.) Schltr.
Restrepia powellii Schltr. 1922 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia prorepens Rchb.f. 1877 Barbosella prorepens (Rchb. f.) Schltr.
Restrepia pulchella H. Mohr 1993 Restrepia iris Luer
Restrepia punctulata Lindl. 1859 Restrepia contorta (Ruiz & Pav.) Luer
Restrepia reichenbachiana Endres ex Rchb. f. 1875 Pleurothallopsis reichenbachiana (Endres ex Rchb. f.) Pridgeon & M.W. Chase
Restrepia rhynchantha Rchb. f. & Warsz. 1854 Barbosella cucullata (Lindl.) Schltr.
Restrepia robledorum Braas & Braem 1982 Restrepia guttulata Lindl.
Restrepia schlimii Rchb. f. 1876 Restrepia nittiorhyncha (Lindl.) Garay
Restrepia serrilabia Schltr. 1920 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia shuttleworthii Rolfe 1892 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia striata Rolfe 1891 Restrepia brachypus Rchb. f.
Restrepia subserrata Schltr. 1923 Restrepia trichoglossa F. Lehm. ex Sander
Restrepia tentaculata Poepp. & Endl. 1836 Pleurothallis tentaculata (Poepp. & Endl.) Lindl.
Restrepia tolimensis Kraenzl. 1928 Barbosella prorepens (Rchb. f.) Schltr.
Restrepia tonduzii Schltr. 1923 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.
Restrepia ujarensis Rchb. f. 1855 Pleurothallopsis ujarensis (Rchb. f.) Pridgeon & M.W. Chase
Restrepia varicosa Lindl. 1859 Barbosella cucullata (Lindl.) Schltr.
Restrepia vittata Lindl. 1848 Pleurothallis nuda (Klotzsch) Rchb. f.
Restrepia vittata var. biflora Regel 1856 Pleurothallis nuda (Klotzsch) Rchb. f.
Restrepia xanthophthalma Rchb. f. 1865 Restrepia muscifera (Lindl.) Rchb. f. ex Lindl.


retour à l'accueil
Création : mars 2004. Dernière modification : juin 2010. Page vue 4955 fois depuis le 25/07/2012 Valid HTML 5.0 Transitional